Le troi­sième col­loque de phi­lo­so­phie se pen­che­ra sur le corps

La Nouvelle Union - - La Une - CLAUDE THIBODEAU cthi­bo­deau@la­nou­velle.net

ÉDU­CA­TION . Pour la troi­sième édi­tion de son col­loque de phi­lo­so­phie, le 25 avril, le dé­par­te­ment de phi­lo­so­phie du Cé­gep de Vic­to­ria­ville a choi­si le corps comme thème cette an­née, plus pré­ci­sé­ment « Le corps est-il le tom­beau de l’âme ? »

«Thème ac­tuel, le corps consti­tue un en­jeu de plus en plus im­por­tant, le corps qu’on ma­ni­pule, qu’on trans­forme et qu’on es­saie de contrô­ler », a ex­pli­qué Ré­my Ga­gnon, pro­fes­seur de phi­lo­so­phie et ins­ti­ga­teur du col­loque. Le col­loque s’ou­vri­ra avec une toute ré­cente pro­duc­tion du Théâtre Par­mi­nou, la pièce «Plus-que-par­faits» pré­sen­tée par le Ser­vice so­cio­cul­tu­rel en col­la­bo­ra­tion avec les Mer­cre­dis des sciences hu­maines. «On trou­vait que la pièce ca­drait bien avec le col­loque. Elle touche l’image cor­po­relle, l’es­time de soi, la fa­çon dont on peut se per­ce­voir », a confié Catherine Bois­son­neault, co­or­don­na­trice du pro­gramme des Sciences hu­maines.

Par cette pro­duc­tion pré­sen­tée dans des écoles de­puis le dé­but de l’an­née, le Par­mi­nou vise à dé­faire des mythes sur les sté­réo­types de beau­tés liés à l’image cor­po­relle, ai­gui­ser le sens cri­tique face à l’in­dus­trie de la beau­té et de la mode, ren­for­cer l’es­time de soi et conscien­ti­ser sur l’im­pact des ju­ge­ments de l’en­tou­rage sur la per­cep­tion de l’image cor­po­relle. La pièce se­ra pré­sen­tée le 25 avril, à 10h15, au grand au­di­to­rium du Cé­gep.

DES ATE­LIERS

Entre 11h15 et 13 h, douze étu­diants, sou­vent des fi­nis­sants du cours d’éthique, pro­po­se­ront, au cours de cinq ate­liers pré­si­dés par au­tant de pro­fes­seurs de phi­lo, le fruit de leurs tra­vaux et de leurs ré­flexions. Par exemple, Marc-An­toine Bon­neau et Ma­ri­lou For­get ten­te­ront de ré­pondre à la ques­tion: avez-vous choi­si d’être ici? «On a tra­vaillé en­semble sur une pro­blé­ma­tique et on y pré­sen­te­ra les deux cô­tés: la li­ber­té et le dé­ter­mi­nisme», a in­di­qué Marc-An­toine Bon­neau pour qui le col­loque re­pré­sente une oc­ca­sion d’ef­fec­tuer des re­cherches plus pous­sées sur un su­jet qui l’in­té­resse. « Ça nous a per­mis de lire, d’échan­ger, en plus de consti­tuer une bonne pré­pa­ra­tion pour l’uni­ver­si­té », a-t-il fait va­loir.

Ma­ri­lou For­ger a par­ti­ci­pé au col­loque l’an der­nier. « Les su­jets sont bien di­ver­si­fiés, ils ne touchent pas seule­ment à la phi­lo­so­phie, a-t-elle sou­li­gné. Le col­loque se veut une oc­ca­sion de don­ner le meilleur de soi-même et de par­ta­ger un su­jet qui nous in­té­resse. »

Arianne Mes­sier, Sa­bri­na Cô­té, Théo Ger­mond Tru­deau, Paul-Émile Ga­ron, Ma­ris­ka Belleau, Léandre Bro­chu-Pel­le­tier, Ève Per­ron, Cé­leste Boi­vin, Ma­ryanne Doyon, Mag­gie Lé­vesque et Fré­dé­ric La­pointe sont les autres par­ti­ci­pants au col­loque. Ils abor­de­ront dif­fé­rents as­pects de l’ins­tru­men­ta­li­sa­tion de la femme à la dé­pos­ses­sion du corps par le ca­pi­tal en pas­sant par l’es­thé­tique cor­po­relle, le nar­cis­sisme et la pos­sible ré­in­car­na­tion de l’âme, entre autres.

Les étu­diants par­ti­cipent sur une base vo­lon­taire à ce col­loque. Ils bé­né­fi­cient d’un en­ca­dre­ment par les en­sei­gnants. « Le col­loque ne s’adresse pas seule­ment aux étu­diants de phi­lo­so­phie, mais à toute la po­pu­la­tion col­lé­giale et à toute la po­pu­la­tion en général. On ai­me­rait bien d’ailleurs in­té­res­ser un plus grand nombre de ci­toyens», a in­di­qué l’or­ga­ni­sa­teur. Tout est gra­tuit.

Par ailleurs, on pro­po­se­ra, pour clore le col­loque, une grande confé­rence d’Élo­die Bou­chard ayant comme thème « Bé­bé à la carte », dès 17 h 30 à la salle de grou­pe­ment. « Une confé­rence no­tam­ment de la ma­ni­pu­la­tion gé­né­tique alors que des pa­rents sou­haitent, par exemple, choi­sir le sexe de leur en­fant ou en­core la cou­leur de leurs yeux », a pré­ci­sé Ré­my Ga­gnon. Le corps fait de plus en plus l’ob­jet d’in­ter­ven­tions tech­niques, ce qui en­traîne sa frag­men­ta­tion, sa sé­pa­ra­tion en dif­fé­rents mor­ceaux (sperme, cel­lules souches, ADN, etc.) et rend pos­sibles son ex­ploi­ta­tion et sa com­mer­cia­li­sa­tion en pièces dé­ta­chées.

(Pho­to www.la­nou­velle.net)

À l’avant, Catherine Bois­son­neault, co­or­don­na­trice du pro­gramme des Sciences hu­maines, Ma­ri­lou For­get, par­ti­ci­pante au col­loque, et Ge­ne­viève Gar­neau du Ser­vice so­cio­cul­tu­rel du Cé­gep. Der­rière, Ré­my Ga­gnon, pro­fes­seur de phi­lo­so­phie et ins­ti­ga­teur du...

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.