NousRire, un groupe d’achats, un lieu d’échanges

La Nouvelle Union - - La Une - HÉ­LÈNE RUEL hruel@la­nou­velle.net

ALI­MEN­TA­TION. Créé à Montréal, in­tro­duit dans la ré­gion il y a un peu plus d’un an par la jeune Vic­to­ria­villoise Ca­ro­line Mer­cier, NousRire or­ga­nise sa pro­chaine jour­née d’em­bal­lage d’ali­ments le sa­me­di 28 avril au pa­villon Agri­sports de 13 à 18 heures.

NousRire est un groupe d’achat d’ali­ments bio­lo­giques et éco­res­pon­sables.

La jour­née d’em­bal­lage est le lieu de ren­dez-vous des gens qui, deux mois au­pa­ra­vant, ont com­man­dé et payé leurs pro­duits en ligne.

On parle d’une jour­née d’em­bal­lage puisque les ali­ments ar­rivent dans de grands sacs. Ai­dés par des bé­né­voles, les par­ti­ci­pants ayant ap­por­té leurs conte­nants pré­lèvent les quan­ti­tés qu’ils ont com­man­dées. Il s’agit gé­né­ra­le­ment de den­rées non pé­ris­sables comme des noix, des fruits sé­chés, des fa­rines, des graines à ger­mer, des huiles, etc. À quelques ex­cep­tions près, les pro­duits sont bio­lo­giques et éco­res­pon­sables. Les ha­bi­tués s’amènent à la jour­née avec leur va­lise à rou­lettes rem­plie de conte­nants.

Ca­ro­line Mer­cier, une étu­diante de 25 ans, a ado­ré le con­cept de NousRire tant parce que le groupe d’achat ré­duit les coûts des ali­ments bios, puis­qu’ache­tés en grandes quan­ti­tés di­rec­te­ment au­près des four­nis­seurs. Elle a aus­si été sé­duite par le fait qu’ain­si, l’em­bal­lage su­per­flu est consi­dé­ra­ble­ment ré­duit.

De­puis mai 2015, NousRire es­time à 700 000 le nombre d’em­bal­lages éco­no­mi­sés, 40 000 kg d’ali­ments ayant été com­man­dés tous les deux mois par plus de 8000 par­ti­ci­pants des 15 cel­lules du groupe.

La jour­née d’em­bal­lage du 28 avril consti­tue aus­si une oc­ca­sion pour les gens qui ne connaissent pas le mou­ve­ment de s’in­for­mer de son fonc­tion­ne­ment. Il leur est éga­le­ment pos­sible d’ache­ter cer­tains pro­duits, his­toire d’y goû­ter avant de pas­ser une com­mande pour de plus grandes quan­ti­tés.

Des bé­né­voles sont aus­si ap­pe­lés – moyen­nant une for­ma­tion préa­lable – à par­ti­ci­per à l’ac­ti­vi­té d’em­bal­lage puisque des règles d’hy­giène et de sa­lu­bri­té s’im­posent lors­qu’on ma­ni­pule les den­rées.

À la der­nière jour­née vic­to­ria­villoise, une cen­taine de fa­milles de tous les coins de la ré­gion avaient ef­fec­tué une com­mande. L’ac­ti­vi­té convi­viale de­vient aus­si un lieu d’échanges sur les pra­tiques éco­lo­giques.

La pro­chaine com­mande au­ra lieu entre les 4 et 20 mai pour li­vrai­son le 9 juin. Les par­ti­ci­pants de­vront prendre note que comme la sui­vante au­ra lieu entre les 10 et 26 août pour une li­vrai­son en sep­tembre, leur pro­chaine com­mande pour­rait être plus im­por­tante puis­qu’il s’écou­le­ra trois mois entre les deux li­vrai­sons.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.