Hy­dro­car­bures : in­quié­tudes et «zone grise»

La Nouvelle Union - - La Une - HÉ­LÈNE RUEL hruel@la­nou­velle.net

EN­VI­RON­NE­MENT. Oui, a ré­pon­du le pré­fet de la MRC d’Ar­tha­bas­ka, Alain St-Pierre, les maires ont de­man­dé que les claims dé­te­nus par des com­pa­gnies ga­zières ne soient pas re­nou­ve­lés.

Un pe­tit groupe de mi­li­tants du Re­grou­pe­ment Vi­gi­lance Hy­dro­car­bures s’est de nou­veau pré­sen­té à la séance du conseil des maires de la MRC d’Ar­tha­bas­ka la se­maine der­nière. L’un de ses porte-pa­role, Alain Guillon, a adres­sé quelques ques­tions aux élus.

Outre celle con­cer­nant les claims dé­te­nus par Ju­nex dans les mu­ni­ci­pa­li­tés de Ham-Nord, Saints-Mar­tyrs, Sainte- Clo­tilde, Saint- Va­lère, Saint- Ro­saire, Saint- Sa­muel, Saint- Louis- de- Bland­ford, Mad­ding­ton et Da­ve­luy­ville, M. Guillon a de­man­dé si la MRC al­lait s’op­po­ser à la frac­tu­ra­tion et si elle ap­puie­rait la de­mande de l’UPA ré­cla­mant le re­trait des claims ac­cor­dés en ter­ri­toire agri­cole.

Il a éga­le­ment de­man­dé si la MRC connais­sait l’em­pla­ce­ment et l’état d’an­ciens fo­rages qui émet­traient tou­jours des gaz dans l’at­mo­sphère.

À ces ques­tions, le pré­fet a ré­ser­vé les ré­ponses pour une séance ul­té­rieure. Avant de po­ser ses ques­tions, M. Guillon a fé­li­ci­té le maire de Vic­to­ria­ville, An­dré Bel­la­vance, pour le mes­sage qu’il a li­vré lors de sa no­mi­na­tion au titre de pré­sident de la Com­mis­sion de l’en­vi­ron­ne­ment de l’Union des mu­ni­ci­pa­li­tés du Qué­bec.

M. Bel­la­vance au­rait af­fir­mé qu’il était in­ad­mis­sible que la mi­nistre du Dé­ve­lop­pe­ment du­rable et de l’En­vi­ron­ne­ment main­tienne le sta­tu quo sur la dis­tance sé­pa­ra­trice entre un site de fo­rage d’hy­dro­car­bures et un site de pré­lè­ve­ment d’eau po­table. Les gou­ver­ne­ments de proxi­mi­té sou­haitent pou­voir l’aug­men­ter, a lu M. Guillon ci­tant les pro­pos du maire. « Nos ci­toyennes et ci­toyens sont in­quiets, il faut pou­voir as­su­rer la pro­tec­tion adé­quate de nos com­mu­nau­tés », au­rait sou­te­nu M. Bel­la­vance. « Vous avez rai­son les ci­toyens in­for­més sont in­quiets. In­quiets de voir que des élus mu­ni­ci­paux peuvent en­core croire que la pro­duc­tion de gaz de schiste se fait sans dom­mage », a sou­li­gné le porte-pa­role du co­mi­té de ci­toyens.

L’amé­na­giste de la MRC, Ca­ro­line Marchand, qui vient d’as­sis­ter à une ren­contre avec le sous-mi­nistre ad­joint à l’amé­na­ge­ment et à l’ur­ba­nisme, a, pour sa part, ré­pon­du que le ver­dict de la juge Ni­cole Trem­blay dans l’af­faire Gas­tem contre la Mu­ni­ci­pa­li­té de Ris­ti­gouche n’avait pas tou­ché le fond de la ques­tion.

« Il reste une zone grise, a dit Mme Marchand. La juge a dé­ci­dé que la Mu­ni­ci­pa­li­té n’avait pas à payer pour les dom­mages que lui ré­cla­mait Gas­tem. Mais elle n’a pas tran­ché sur la lé­ga­li­té du rè­gle­ment adop­té par la Mu­ni­ci­pa­li­té. » Ris­ti­gouche s’était en ef­fet do­tée de normes plus res­tric­tives que celles or­don­nées par Qué­bec quant à la dis­tance sé­pa­ra­trice entre un fo­rage et une source d’eau po­table.

Même si, comme l’a rap­por­té la Ches­ter­vil­loise Cha­nel Ra­bi, la juge Trem­blay a sou­te­nu qu’une mu­ni­ci­pa­li­té était le ni­veau d’au­to­ri­té le plus com­pé­tent, le plus per­ti­nent et le plus proche des ci­toyens pour ce type de dos­sier, sa dé­ci­sion ne donne pas une va­leur lé­gale au rè­gle­ment de Ris­ti­gouche, a in­di­qué le di­rec­teur gé­né­ral, Fré­dé­rick Mi­chaud.

« Le monde mu­ni­ci­pal n’est pas sa­tis­fait et conti­nue ses re­pré­sen­ta­tions », a conclu M. Mi­chaud. Les mu­ni­ci­pa­li­tés ré­clament de Qué­bec le pou­voir de dé­si­gner et de sous­traire des por­tions de leur ter­ri­toire à l’ex­trac­tion et à la pro­duc­tion ga­zière et pé­tro­lière.

(Pho­to www.la­nou­velle.net)

Les mi­li­tants ont in­vi­té le conseil des maires à s’op­po­ser à la frac­tu­ra­tion.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.