Le DG de Vic­to avait été sus­pen­du avec solde

La Nouvelle Union - - La Une - HÉLÈNE RUEL hruel@la­nou­velle.net

MU­NI­CI­PAL. Il a fal­lu re­cou­rir à une de­mande d’ac­cès à l’in­for­ma­tion pour sa­voir si l’ex-directeur gé­né­ral de la Ville de Vic­to­ria­ville, Mar­tin Les­sard, avait été sus­pen­du avec ou sans solde. La ré­ponse, « avec solde », fi­gure à même le li­bel­lé de la ré­so­lu­tion adop­tée le 5 fé­vrier der­nier. Pour­tant, la­nou­velle.net avait dé­jà po­sé cette ques­tion (https://bit.ly/2Irtfq2).

C’est la seule in­for­ma­tion nou­velle que le jour­nal a pu ob­te­nir concer­nant le dos­sier de Mar­tin Les­sard qui n’est plus le directeur gé­né­ral de la Ville de­puis le 3 avril der­nier.

La ré­so­lu­tion du 3 avril, en­té­ri­née à l’una­ni­mi­té, par le conseil mu­ni­ci­pal de Vic­to­ria­ville au­to­rise le maire André Bel­la­vance à si­gner, pour et au nom de la Ville de Vic­to­ria­ville, la « tran­sac­tion et la quit­tance » à in­ter­ve­nir avec l’em­ployé nu­mé­ro 013 110 007. On n’a pu en connaître ni la te­neur, ni les coûts.

In­vo­quant les ar­ticles 37, 53 et 57 de la Loi sur l’ac­cès aux do­cu­ments des or­ga­nismes pu­blics et de la pro­tec­tion des ren­sei­gne­ments per­son­nels, la Ville a re­fu­sé toutes les de­mandes du jour­nal, celles vou­lant ob­te­nir la co­pie du rap­port d’en­quête ayant me­né à la sus­pen­sion de M. Les­sard et l’en­tente sur­ve­nue par la suite entre la Ville et lui.

L’ar­ticle 37, entre autres, sti­pule qu’un or­ga­nisme pu­blic peut re­fu­ser de com­mu­ni­quer un avis ou une re­com­man­da­tion qui lui a été fait à sa de­mande de­puis moins de dix ans.

On n’a pu connaître non plus les coûts as­su­més par la Ville pour re­cou­rir aux ser­vices de la firme in­dépn­dante pour lui faire rap­port. Elle avait été amor­cée quelques jours avant Noël. Au su­jet des coûts in­hé­rents à ce contrat, « la Ville ne dé­tient ac­tuel­le­ment au­cun do­cu­ment à cet ef­fet », nous a-t-on ré­pon­du.

Tou­jours se­lon le livre des dé­li­bé­ra­tions de la Ville, le conseil mu­ni­ci­pal a en­té­ri­né la sus­pen­sion du DG (tou­jours dé­si­gné sous son nu­mé­ro d’em­ployé) sur la foi d’un rap­port ver­bal de Jean Mer­cier directeur du Ser­vice des res­sources hu­maines et d’une lettre du maire Bel­la­vance (si­gnée le 29 jan­vier) re­la­ti­ve­ment « à des faits et gestes po­sés par l’em­ployé ». Tou­jours par cette ré­so­lu­tion du 5 fé­vrier, il y est pré­ci­sé qu’une firme in­dé­pen­dante a ren­du un rap­port ad­mi­nis­tra­tif et qu’à la lu­mière de ce rap­port, une « en­quête doit être dé­clen­chée ».

(Pho­to www.la­nou­velle.net - Ar­chives)

La Ville de Vic­to­ria­ville n’a plus de directeur gé­né­ral en titre de­puis le 5 fé­vrier.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.