Une an­née mar­quante qui se ter­mine pour Maxime Com­tois

La Nouvelle Union - - Annonces Classées - MATTHEW VACHON mva­chon@la­nou­velle.net

HO­CKEY. Si les Tigres vou­laient ré­pondre aux at­tentes pla­cées en eux cette an­née, ils de­vaient mi­ser sur un Maxime Com­tois au som­met de son art. Au­teur d’une cam­pagne de 85 points, dont 44 buts, et d’une fiche de +43, l’es­poir des Ducks d’Ana­heim peut se dire qu’il a li­vré la mar­chan­dise.

Cette cam­pagne n’a tou­te­fois pas été des plus re­po­santes pour le prin­ci­pal in­té­res­sé. En plus des 67 par­ties dis­pu­tées (sai­son et sé­ries in­cluses) dans l’uni­forme des Fé­lins et de son pre­mier camp pro­fes­sion­nel avec les Ducks, l’im­po­sant nu­mé­ro 44 des Tigres a su faire sa place au sein d’Équipe Ca­na­da au Cham­pion­nat mon­dial ju­nior (CMJ) des moins de 20 ans. Per­sonne ne le voyait se tailler une place au sein de la for­ma­tion ca­na­dienne di­ri­gée par Do­mi­nique Du­charme, mais il a fi­na­le­ment eu à jouer un rôle im­por­tant dans la conquête de la mé­daille d’or du Ca­na­da (six points en sept par­ties).

« Je sors gran­di de cette an­née. De­puis que je suis ar­ri­vé ici à l’âge de 16 ans, ça n’a pas tou­jours été facile pour moi. Les gars dans ce ves­tiaire m’ont ai­dé à gran­dir en tant que per­sonne. De­puis Noël, je peux dire que je n’ai ja­mais été aus­si heu­reux que cette an­née de jouer à Vic­to­ria­ville dans le ju­nior », a ré­vé­lé le na­tif de Lon­gueuil à l’is­sue de l’éli­mi­na­tion des siens en de­mi-fi­nale contre le Ti­tan d’Aca­die-Ba­thurst.

Au-de­là des suc­cès in­di­vi­duels, Com­tois a dû com­po­ser avec son lot d’ad­ver­si­té en cours de sai­son. En plus d’avoir été pas­sa­ble­ment amo­ché sur le plan phy­sique en sé­ries éli­mi­na­toires, il a été vic­time d’une com­mo­tion cé­ré­brale au mois d’oc­tobre à la suite d’un coup de poing du dé­fen­seur des Ca­ta­ractes de Sha­wi­ni­gan Char­lie Roy. Ce geste l’a fi­na­le­ment for­cé à ra­ter deux se­maines d’ac­ti­vi­tés.

Même s’il concède que ce n’était pas la fin sou­hai­tée pour cette pro­met­teuse cam­pagne des Tigres, Com­tois s’est dit fier du che­min par­cou­ru par les siens. « Au­tant sur le plan per­son­nel que d’équipe, notre équipe a bien per­for­mé. Nous sommes heu­reux du par­cours que nous avons fait, bien qu’il se soit ter­mi­né un peu trop ra­pi­de­ment à notre goût. »

UNE AN­NÉE POUR RÉ­PONDRE À SES DÉ­TRAC­TEURS

Après avoir connu une im­pres­sion­nante sai­son re­crue de 60 points à son ar­ri­vée dans la Ligue de ho­ckey ju­nior ma­jeur du Qué­bec (LH­JMQ), l’ai­lier gauche de 6’2’’et 212 livres a connu une cam­pagne dif­fi­cile à l’âge de 17 ans. Il en était alors à son an­née d’ad­mis­si­bi­li­té au re­pê­chage de la Ligue na­tio­nale de ho­ckey (LNH) et plu­sieurs le voyaient comme l’un des dix meilleurs es­poirs de la cu­vée 2017. Il a fi­na­le­ment connu une sai­son en de­çà des at­tentes (51 points en 64 par­ties), ce qui lui a va­lu d’être re­pê­ché 50e rang par les Ducks d’Ana­heim.

« Le vrai Maxime Com­tois, c’est ce­lui de cette an­née. La sai­son de mon re­pê­chage n’a pas été facile. J’avais connu une grosse sai­son à l’âge de 16 ans et lorsque je me suis poin­té à 17 ans, plu­sieurs per­sonnes croyaient que j’al­lais faire un peu comme Pierre-Luc Du­bois (3e choix des Blue Ja­ckets de Co­lum­bus en 2016). Ça ne s’est pas pro­duit fi­na­le­ment. J’ai été cri­ti­qué par plu­sieurs per­sonnes et puis j’ai glis­sé au re­pê­chage. »

Com­tois au­rait alors pu en­trer dans une vi­laine spi­rale, mais il a plu­tôt dé­ci­dé d’af­fi­cher une at­ti­tude exem­plaire pour faire taire ses dé­ni­greurs. « Dès que je suis ar­ri­vé au camp de Vic­to­ria­ville cette an­née, je me suis dé­fon­cé. Je vou­lais prou­ver que ce n’est pas en rai­son d’une mau­vaise sai­son que ta car­rière est ter­mi­née. J’ai ten­té de mon­trer l’exemple. J’ai gran­de­ment ap­pris sur le plan per­son­nel », a re­la­té l’an­cien des Gre­na­diers de Châ­teau­guay.

La sai­son de l’at­ta­quant vic­to­ria­villois est main­te­nant bel et bien ter­mi­née puisque le club-école des Ducks d’Ana­heim dans la Ligue amé­ri­caine de ho­ckey (LAH), les Gulls de San Die­go n’ont pas été en me­sure de se qua­li­fier pour les sé­ries éli­mi­na­toires.

(Pho­to De­nis Mo­rin)

Maxime Com­tois a ins­crit 44 buts en sai­son ré­gu­lière avant d’en ajou­ter quatre autres en sé­ries.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.