Un plan d’ac­tion sur les inon­da­tions à ve­nir

La Petite-Nation - - ACTUALITÉS -

(L-C. Pou­lin) - Tout comme dans d’autres mu­ni­ci­pa­li­tés du Qué­bec, des si­nis­trés des inon­da­tions du prin­temps der­nier dans la ré­gion at­tendent tou­jours des ré­ponses du gou­ver­ne­ment.

Lors de son pas­sage dans la Pe­ti­te­na­tion, le mi­nistre de la Sé­cu­ri­té publique, Mar­tin Coi­teux, a fait sa­voir que le plan d’ac­tion gou­ver­ne­men­tal por­tant sur la ges­tion fu­ture se­ra an­non­cé d’ici la fin du mois de fé­vrier.

M. Coi­teux re­con­nait qu’il y a des amé­lio­ra­tions à faire ad­ve­nant le cas où il y au­rait d’autres inon­da­tions.

«C’est vrai que dans plu­sieurs cas ç’a pris plus de temps qu’on au­rait tous sou­hai­té. Dans l’en­semble du Qué­bec, il y a 6000 per­sonnes qui de­vaient être in­dem­ni­sées et il a fal­lu faire des ins­pec­tions dans des mil­liers de do­mi­ciles au Qué­bec. Il y a des tra­vaux ma­jeurs qui de­vaient être faits dans plu­sieurs mu­ni­ci­pa­li­tés par mil­liers de per­sonnes», dit-il en in­di­quant que chaque cas pré­sen­tait des contraintes dif­fé­rentes.

«Au-de­là de tout ça, le pro­gramme doit être sim­pli­fié et c’est ce qu’on est en train de faire», an­nonce-t-il en ajou­tant que les mu­ni­ci­pa­li­tés pour­raient avoir un rôle plus di­rect à jouer si une telle si­tua­tion re­fait sur­face.

«J’es­père que ça n’ar­ri­ve­ra pas, mais si on de­vait avoir la ré­pé­ti­tion d’un drame comme ce­lui-là, on va être prêt à tra­vailler dif­fé­rem­ment avec les mu­ni­ci­pa­li­tés pour que ça aille beau­coup plus vite et que l’in­for­ma­tion cir­cule beau­coup plus ra­pi­de­ment.»

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.