Bi­lan et baisse à pré­voir des mises en chan­tier

La Revue - - COMMUNAUTAIRE -

CONSTRUC­TION. Mal­gré la hausse de mises en chan­tier en 2017, l’As­so­cia­tion des pro­fes­sion­nels de la construc­tion et de l’ha­bi­ta­tion du Qué­bec (APCHQ) laisse pré­sa­ger une baisse pour la pro­chaine an­née.

L’as­so­cia­tion provinciale pré­voit pour 2018 une di­mi­nu­tion de 1,2% par rap­port à l’an­née 2017, en rai­son d’un ra­len­tis­se­ment an­ti­ci­pé de la crois­sance éco­no­mique, de la créa­tion d’em­plois ain­si que d’une hausse des taux d’in­té­rêt.

«Le PIB de­vrait connaître une hausse de 2,3% d’ici la fin de l’an­née, le taux de chô­mage est his­to­ri­que­ment bas, l’ac­ti­vi­té du mar­ché im­mo­bi­lier de la re­vente est en hausse tan­dis que le res­ser­re­ment des règles hy­po­thé­caires d’oc­tobre 2016 n’a pas eu un im­pact aus­si im­por­tant qu’an­ti­ci­pé.»

«Tous ces fac­teurs font en sorte que les mises en chan­tier en 2017 ont été beau­coup plus éle­vées que pré­vues et c’est tant mieux», a men­tion­né Georges Lam­bert, di­rec­teur du ser­vice éco­no­mique de l’APCHQ.

On es­time ain­si 41 500 mai­sons et bâ­ti­ments ré­si­den­tiels se­ront mis en chan­tier en 2018, soit lé­gè­re­ment moins que 2017 avec ses 42 000 mises en chan­tiers. La construc­tion de mai­sons in­di­vi­duelles de­vrait être tou­chée pour la pro­chaine an­née, mais pas le lo­ge­ment lo­ca­tif, qui ne cesse de croître de­puis 2015.

La der­nière an­née au­ra dé­joué les pro­nos­tics des in­ter­ve­nants du mi­lieu de la construc­tion. On es­ti­mait que le mar­ché de la construc­tion ré­si­den­tielle bat­trait de l’aile. Fi­na­le­ment, on parle d’une hausse de 7,9% com­pa­ra­ti­ve­ment à 2016.

POURL’OU­TAOUAIS

Le por­trait est quelque peu dif­fé­rent pour l’Ou­taouais alors que la ré­gion de­vrait connaître une di­mi­nu­tion de 5,6% de ses mises en chan­tier pour 2017, com­pa­ra­ti­ve­ment à la hausse pré­vue pour le Qué­bec. Quant à 2017, une di­mi­nu­tion de 2,5% est an­ti­ci­pée, soit une baisse plus im­por­tante que celle pré­vue pour l’en­semble du Qué­bec.

En Ou­taouais, les appartements re­pré­sentent la ma­jo­ri­té des mises en chan­tier (59%), les mai­sons in­di­vi­duelles sont le quart (25%) et les mai­sons ju­me­lées et en ran­gée prennent une part de 16% du mar­ché.

Seul le vo­let ré­no­va­tion de­vrait connaître une hausse de ses activités en 2017 (4,4%, to­ta­li­sant 787M$ d’in­ves­tis­se­ments).

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.