La consul­ta­tion ci­toyenne re­pous­sée

Po­li­tique de sta­tion­ne­ment

La Revue - - ACTUALITÉS - YAN­NICK BOURSIER ybour­sier@lexis­me­dia.ca

GA­TI­NEAU. Les consul­ta­tions ci­toyennes pré­vues lors de la pré­sen­ta­tion de la nou­velle Po­li­tique de sta­tion­ne­ment en sep­tembre der­nier n’ont tou­jours pas eu lieu, alors que la Ville tra­vaille en­core à ana­ly­ser le dos­sier.

Lors de cette pré­sen­ta­tion, les élus avaient pris po­si­tion en fa­veur de plu­sieurs chan­ge­ments, no­tam­ment le rem­pla­ce­ment des par­co­mètres par des ho­ro­da­teurs, le paie­ment par es­pace de sta­tion­ne­ment et une ta­ri­fi­ca­tion dif­fé­rente pour le sta­tion­ne­ment se­lon la den­si­fi­ca­tion.

Le pro­jet pré­voyait aus­si l’ajout d’une me­sure per­met­tant l’éco­no­mie de par­tage, c’est-à-dire que les pro­prié­taires pour­raient louer leur es­pace de sta­tion­ne­ment lé­ga­le­ment. Tous ces élé­ments de­vaient être pré­sen­tés à la po­pu­la­tion dans le cadre de consul­ta­tions pu­bliques. Cette der­nière de­vait aus­si per­mettre de sa­voir si la me­sure tou­chant l’éco­no­mie de par­tage se­rait bonne pour le centre-ville.

La Ville pré­voyait que les moyens fi­nan­ciers né­ces­saires pour mettre en place ces me­sures se­raient dis­cu­tés au bud­get de 2019, c’est-à-dire cet au­tomne.

QUES­TIONS

Dans les der­nières se­maines, la ques­tion du sta­tion­ne­ment est re­ve­nue à l’avants­cène, no­tam­ment en lien avec les par­co­mètres au centre-ville. Ques­tion­né sur la ques­tion des consul­ta­tions, le Ser­vice des com­mu­ni­ca­tions de Ga­ti­neau ne pou­vait dire pour­quoi elles n’avaient pas eu lieu.

Mais le dos­sier de la Po­li­tique de sta­tion­ne­ment est sup­po­sé re­ve­nir aux élus très pro­chai­ne­ment. Des ana­lyses se­raient tou­jours en cours pour voir la fai­sa­bi­li­té des mé­thodes tech­no­lo­giques et de la ta­ri­fi­ca­tion.

Le pré­sident du con­seil, Da­niel Cham­pagne, abonde dans le même sens. «Il y a ef­fec­ti­ve­ment une pré­sen­ta­tion qui va nous re­ve­nir bien­tôt, in­cluant des ini­tia­tives pour des par­co­mètres in­tel­li­gents», a-t-il in­di­qué.

En ce qui concerne la ques­tion des consul­ta­tions vo­tées par les élus, M. Cham­pagne pré­fère at­tendre avant de se pro­non­cer. «Je vais vou­loir leur don­ner la chance de nous ex­pli­quer ce qui a cau­sé le re­tar­dé.»

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.