LA BA­RONNE DU BIS­TRO

La Revue - - SPORTS - PAR:JU­LIEN MORISSETTE

Trop peu de gens savent que Fort-Cou­longe abrite un des dia­mants les plus pré­cieux de l’Ou­taouais. Jane Tol­ler, pro­prié­taire du Bis­tro du Bû­che­ron et de l’Au­berge Spru­ce­holme, s’est don­né comme vo­ca­tion de vous faire adop­ter le Pon­tiac. Gare à vous! Elle est d’une ef­fi­ca­ci­té re­dou­table.

L’AR­RIÈRE-PE­TITE-FILLE DE L’AUTRE

La vie de Jane Tol­ler a com­plè­te­ment chan­gé quand son père est mort en 2007. Après 35 ans d’exode à To­ron­to, la femme d’af­faires et po­li­ti­cienne est re­ve­nue dans le Pon­tiac pour re­prendre les rênes de l’au­berge qui ap­par­te­nait à son ar­rière-grand-père. Celle qui avait quit­té Fort-Cou­longe à 18 ans a fait pas­ser l’au­berge de cinq à 40 chambres en plus de mettre sur pied le Bis­tro du Bû­che­ron. Jane et son équipe ont dé­mon­té la grange de son an­cêtre George Bry­son Sr., une construc­tion de 1850, pour en­suite la re­lo­ca­li­ser à quelques pas de l’au­berge.

FIER­TÉ PONTISSOISE

«Je vou­lais que le lieu soit spé­cial pour les gens d’ici et qu’il sou­ligne l’hé­ri­tage des tra­vailleurs du bois qui ont bâ­ti la ré­gion », af­firme Jane. Chaque fois qu’elle prend une dé­ci­sion, la femme d’af­faires se pose deux ques­tions:com­ment la com­mu­nau­té va-t-elle en ti­rer pro­fit? Qu’est-ce qui ho­no­re­ra ma fa­mille? Avec l’au­berge et le bis­tro, Jane a cer­tai­ne­ment réus­si sur toute la ligne. Cer­tains soirs, les 84 places du res­tau­rant sont oc­cu­pées par des fa­milles en vi­site, des tra­vailleurs et des en­tre­pre­neurs lo­caux qui rêvent à de nou­veaux pro­jets pour le sec­teur. Que ce soit les sculp­tures de bois qui ornent l’en­trée du bis­tro, les ou­tils qui rap­pellent le tra­vail achar­né des bû­che­rons ou le me­nu com­po­sé d’ali­ments lo­caux, tout est ré­flé­chi pour que votre ex­pé­rience soit au­then­tique. L’ob­jec­tif ul­time de Jane Tol­ler étant « d’at­ti­rer le monde en­tier dans le Pon­tiac», elle sou­haite sé­duire les tou­ristes pour qu’ils dé­cident de s’y éta­blir pour la vie. Après un re­pas au Bis­tro du Bû­che­ron et une nuit à l’Au­berge Spru­ce­holme, vous consta­te­rez que son plan n’est pas si fou que ça ! Ren­con­trez d’autres am­bas­sa­deurs pas­sion­nés sur notre site : www.tou­ris­meou­taouais.com/am­bas­sa­deurs

DER­RIÈRE CHAQUE ME­NU, PRO­DUIT ET EX­PÉ­RIENCE SE CACHENT DES GENS PAS­SION­NÉS ET LEUR HIS­TOIRE. PAR­TEZ À LA DÉ­COU­VERTE DE CES FIERS AM­BAS­SA­DEURS DE L’OU­TAOUAIS !

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.