La Co­op fé­dé­rée verse une ris­tourne de 25 M$

La Terre de chez nous - - ÉCONOMIE - PIERRE-YVON BÉGIN

MON­TRÉAL — Après une an­née sèche, La Co­op fé­dé­rée est de nou­veau en me­sure de ver­ser une ris­tourne de 25 M$ à ses membres. Au cours de son exer­cice ter­mi­né en oc­tobre der­nier, la co­opé­ra­tive a réa­li­sé des ventes re­cord de 5,4 G$, en hausse de 4 % par rap­port à l’an­née pré­cé­dente. L’ex­cé­dent avant les ris­tournes a at­teint 77 M$, bé­né­fice prin­ci­pa­le­ment at­tri­buable à un re­dres­se­ment de la fi­liale Oly­mel.

« Le fi­nan­ce­ment de nos ré­centes ac­qui­si­tions com­mande la pru­dence dans la ges­tion de la tré­so­re­rie à court et à moyen terme », a pré­ve­nu dans son mes­sage le pré­sident de La Co­op fé­dé­rée, De­nis Ri­chard. Il convient que la bonne per­for­mance de 2014 avec des ex­cé­dents en hausse de 53 M$ ar­rive à un mo­ment op­por­tun.

Par­mi les ac­qui­si­tions ré­centes, on re­trouve bien sûr l’achat des quin­caille­ries BMR. Se­lon le pré­sident, cet achat va per­mettre de conso­li­der les ac­ti­vi­tés de sa ban­nière Uni­mat dans les di­verses ré­gions du Qué­bec. Sans cette uni­fi­ca­tion, a-t-il men­tion­né, les deux en­ti­tés au­raient peut-être éprou­vé des dif­fi­cul­tés, sur­tout en rai­son de l’ex­pan­sion ra­pide du com­merce en ligne.

« C’est une so­lu­tion pour les deux en­tre­prises, a confié De­nis Ri­chard à la Terre. Dans les in­trants de ferme, il y a une nou­velle fa­çon d’ache­ter. Au­jourd’hui, on né­go­cie l’achat des en­grais mi­né­raux au té­lé­phone. Les membres de­mandent à consul­ter leur dos­sier sur leur cel­lu­laire. Le com­merce va se faire de plus en plus sur In­ter­net et même nos four­nis­seurs vendent en ligne. Il faut donc s’équi­per pour ça et y trou­ver notre place. »

Le pré­sident a aus­si fait le point quant au pro­jet de construction d’une usine d’urée en par­te­na­riat avec IFFCO, mis sur la glace en dé­cembre der­nier. Les coûts de construction, a-t-il in­vo­qué, l’ap­pro­vi­sion­ne­ment en gaz na­tu­rel et les aléas du mar­ché de l’urée, for­te­ment re­lié au prix du pé­trole, sont au­tant d’élé­ments de­meu­rant à pré­ci­ser. La pre­mière pel­le­tée de terre pré­vue pour 2015 avec une mise en ser­vice en 2017, a-t-il ex­pli­qué, est sim­ple­ment re­por­tée à 2016.

« On avait aus­si de la dif­fi­cul­té à trou­ver un construc­teur, a ajou­té De­nis Ri­chard. Il s’agit des mêmes construc­teurs que pour les raf­fi­ne­ries de pé­trole. Là, ils sont un peu plus dis­po­nibles. »

La Di­vi­sion agri­cole a par ailleurs vu ses ventes dé­croître de 178 M$, le chiffre d’af­faires ré­gres­sant à 1,6 G$. Le re­cul du prix des commodités dans les grains ex­plique en par­tie cette di­mi­nu­tion.

Oly­mel

Après avoir en­re­gis­tré une perte en 2013, la fi­liale Oly­mel dans le sec­teur des viandes a par ailleurs gé­né­ré d’im­por­tants bé­né­fices. Les ventes ont pro­gres­sé de 389 M$ pour to­ta­li­ser 2,7 G$. Pour le pré­sident-di­rec­teur gé­né­ral d’Oly­mel, Réjean Nadeau, il s’agit d’une per­for­mance d’au­tant re­mar­quable que le sec­teur du porc frais a connu des dif­fi­cul­tés ma­jeures, no­tam­ment avec la perte du mar­ché russe. Se­cond en im­por­tance pour Oly­mel, ce mar­ché a heu­reu­se­ment été com­pen­sé par la baisse du dol­lar ca­na­dien. Les marges bé­né­fi­ciaires dans le sec­teur viande, a-t-il ex­pli­qué, ac­cusent une di­mi­nu­tion dans le porc frais et trans­for­mé.

« Cette si­tua­tion dé­coule di­rec­te­ment d’une forte aug­men­ta­tion des prix du vi­vant, a-t-il dé­cla­ré. Au cours de 2014, le prix du porc a at­teint un som­met his­to­rique inégalé de­puis 1996. »

Le pré­sident-di­rec­teur gé­né­ral d’Oly­mel, Réjean Nadeau, a sou­li­gné que les ventes nettes ont pro­gres­sé de 389 M$ pour son groupe au cours du der­nier exer­cice.

De­nis Ri­chard, pré­sident de La Co­op fé­dé­rée, était heu­reux d’an­non­cer le ver­se­ment d’une ris­tourne de 25 M$ à ses membres en rai­son des bons ré­sul­tats de 2014.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.