L’agri­cul­ture fran­çaise doit se prendre en main

La Terre de chez nous - - SIMA - ÉTIENNE DU­PUIS

PA­RIS — Ren­con­tré la se­maine der­nière dans le cadre du Sa­lon in­ter­na­tio­nal de la ma­chi­ne­rie agri­cole (SI­MA), le pré­sident de la Fé­dé­ra­tion nationale des syn­di­cats d’ex­ploi­tants agri­coles (FNSEA), Xa­vier Beu­lin, a lan­cé un ap­pel au ré­veil de l’agri­cul­ture, qui est en train de « dé­cro­cher ». Pour le syn­di­ca­liste, la France agri­cole doit sai­sir les oc­ca­sions qui s’offrent à elle.

« On a plu­sieurs atouts. Nos vins sont vendus par­tout dans le monde, notre fa­çon de man­ger est re­con­nue par l’UNES­CO, on doit ti­rer pro­fit de tout ça », a ex­pli­qué en en­tre­vue à la Terre le se­cré­taire gé­né­ral ad­joint de la FNSEA, Da­niel Prieur, qui dé­plore que son pays chute chaque an­née sur l’échi­quier agri­cole eu­ro­péen.

S’il ad­met que la com­pé­ti­tion ame­née par la li­bé­ra­li­sa­tion du com­merce est de plus en plus forte, il croit que les agri­cul­teurs de son pays peuvent aus­si en ti­rer pro­fit. « Il y a une forte de­mande du mar­ché sud-asia­tique pour du lait de qua­li­té, ex­plique ce­lui qui est pro­duc­teur lai­tier dans l’est du pays. On doit être proac­tifs pour per­cer ces mar­chés. » Rap­pe­lons que les quo­tas lai­tiers ces­se­ront d’exis­ter en Eu­rope à comp­ter du 1er avril pro­chain.

La pres­sion sur les agri­cul­teurs s’ac­cen­tue

Au mo­ment où l’agri­cul­ture en France perd de la vi­tesse, la pres­sion so­ciale et en­vi­ron­ne­men­tale s’ac­cen­tue sur les agri­cul­teurs, note M. Prieur. « Les pay­sans com­prennent qu’il faut pro­té­ger l’en­vi­ron­ne­ment, mais on doit trou­ver une fa­çon de le faire pour que tout le monde y trouve son compte, ex­pli­quet-il. Les contrôles im­po­sés aux fermes de­viennent de plus en plus lourds et plu­sieurs normes se contre­disent. »

À l’ap­proche du dé­pôt de la nou­velle po­li­tique agri­cole com­mune qui touche toute l’agri­cul­ture européenne, le se­cré­taire gé­né­ral ad­joint sou­haite un ren­ver­se­ment dans la fa­çon d’en­ca­drer le mi­lieu. « Plu­tôt que d’imposer des contrôles stricts, on de­vrait ac­com­pa­gner les agri­cul­teurs dans le res­pect des nou­velles normes, sou­li­gnet-il. Ceux qui pra­tiquent l’agri­cul­ture doivent pou­voir être heu­reux dans leur tra­vail. » La FNSEA, qui re­pré­sente en­vi­ron 250 000 des quelque 400 000 ex­ploi­ta­tions en France, sou­haite que l’on consi­dère da­van­tage les agri­cul­teurs quand vient le temps d’éla­bo­rer de nou­velles normes. « On ne veut pas être hors jeu, mais on veut être maîtres de notre jeu », ré­sume Da­niel Prieur.

En en­tre­vue avec la Terre, le se­cré­taire gé­né­ral ad­joint de la Fé­dé­ra­tion nationale des syn­di­cats d’ex­ploi­tants agri­coles, Da­niel Prieur, a pro­po­sé plu­sieurs so­lu­tions pour sor­tir l’agri­cul­ture fran­çaise de son ma­rasme.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.