Du porc ven­du comme étant du veau

La Terre de chez nous - - AC­TUA­LI­TÉ - MAR­TIN MÉ­NARD

Les ré­sul­tats d’une en­quête mai­son ef­fec­tuée par le Jour­nal de Mon­tréal montrent que 14 res­tau­rants sur les 25 son­dés ser­vaient des es­ca­lopes de veau, les­quelles étaient en réa­li­té… du porc! Un constat si­mi­laire a été éta­bli pour cinq bou­che­ries de la région mont­réa­laise qui ven­daient éga­le­ment du porc, alors que le client avait payé pour du veau. Même si on ne connaît pas la mé­tho­do­lo­gie du Jour­nal quant au choix des com­merces échan­tillon­nés, l’ar­ticle fait ré­agir. « C’est frus­trant! » ré­pond An­dré Blais, di­rec­teur au dé­ve­lop­pe­ment et à la com­mer­cia­li­sa­tion chez Dé­li­max veaux lourds à Saint-Hya­cinthe. « Si je parle du veau de lait, c’est une viande qui coûte cher à pro­duire et qui bé­né­fi­cie d’un sys­tème de tra­ça­bi­li­té. Voir des gens s’ap­pro­prier les qua­li­tés de notre pro­duit pour le rem­pla­cer faus­se­ment par un autre pro­duit, oui, c’est frus­trant, au­tant pour le pro­duc­teur que pour le consom­ma­teur », dit-il en en­tre­vue à la Terre. Avec la tra­ça­bi­li­té, le bou­cher peut sa­voir d’où pro­vient le veau qu’il achète. Mal­heu­reu­se­ment, le mé­ca­nisme de tra­ça­bi­li­té ne se rend pas au consom­ma­teur.

La Fé­dé­ra­tion des pro­duc­teurs de bovins du Qué­bec (FPBQ) ne connaît pas l’am­pleur du phé­no­mène, mais dé­nonce la si­tua­tion. « C’est dé­ce­vant pour nos pro­duc­teurs, eux qui s’ef­forcent de li­vrer un pro­duit qui cor­res­pond aux exi­gences des ache­teurs et qui in­ves­tissent de­puis des an­nées à pro­mou­voir les at­tri­buts du pro­duit », fait va­loir Ma­rie-Isa­bel Martineau, di­rec­trice du mar­ke­ting à la FPBQ. La Fé­dé­ra­tion en­tend conti­nuer ses ac­ti­vi­tés de pro­mo­tion afin d’in­for­mer les res­tau­ra­teurs et les bou­chers au su­jet de la qua­li­té du veau du Qué­bec. « Nous sommes con­tents de la dé­cla­ra­tion du mi­nistre Pierre Pa­ra­dis, qui ai­me­rait res­ser­rer les normes d’ins­pec­tion dans les res­tau­rants et les bou­che­ries », ajoute Mme Martineau.

Au désar­roi des pro­duc­teurs, une en­quête mai­son a ré­vé­lé que des bou­che­ries et res­tau­rants de la région mont­réa­laise ont ven­du du porc à des clients qui avaient payé pour du veau…

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.