Quand les « gros » passent au bio

La Terre de chez nous - - GRANDES CULTURES - MAR­TIN MÉ­NARD

LANORAIE — Coup de théâtre dans la ré­gion de La­nau­dière : 3 pro­duc­teurs d’im­por­tance, qui pos­sèdent en­vi­ron 2 400 hec­tares en cultures com­mer­ciales, passent au bio. À eux seuls, ils fe­ront bon­dir les su­per­fi­cies to­tales de soya-maïs-blé bio­lo­giques en­se­men­cées au Qué­bec* de près de 17 %! « Je sen­tais que je pla­fon­nais. J’avais be­soin de nou­veaux dé­fis. Avec le bio, c’est le re­tour à l’école; tes deux in­trants, c’est ta terre et ta tête! » af­firme, l’oeil dé­ci­dé, Syl­vain Ray­nault, co­pro­prié­taire, avec son frère Ri­chard, de la Ferme Bon­ne­terre, dans la ré­gion de Jo­liette. Les prix of­ferts pour les cultures bio­lo- giques, par exemple du soya à 1 100 $/t et du maïs à 500 $/t – plus du double que pour les conven­tion­nelles –, ont éga­le­ment at­ti­ré les pro­duc­teurs, qui y voient l’oc­ca­sion de ti­rer da­van­tage pro­fit de leur ex­per­tise au champ.

De­nis Cham­pagne, de la Ferme Diane & De­nis Cham­pagne à Lanoraie, men­tionne de sur­croît un re­tour à sa pas­sion, l’agri­cul­ture. « Notre en­tre­prise a pris de l’ex­pan­sion. Avec 1 000 hec­tares, tu passes plus de temps en pick-up, au bu­reau et à gé­rer tes em­ployés que dans le champ. Avec le bio, je veux di­mi­nuer mes su­per­fi­cies culti­vées et re­tour­ner der­rière le vo­lant du trac­teur. C’était mon mé­tier du dé­but, et ça me manque », confie-t-il. Ce pro­duc­teur ap­pré­cie la mise en mar­ché plus di­recte des grains bio­lo­giques, qui com­porte moins d’in­ter­mé­diaires. « Contrai­re­ment au bio, le mar­ché est très vo­la­til dans le conven­tion­nel. Hed­ger des prix et être bran­ché sur mon or­di­na­teur du ma­tin au soir, par­fois même la nuit, j’ai connu ça. Le bio pour moi se­ra non seule­ment un re­tour à la terre, mais un tra­vail plus sain, moins stres­sant », ana­lyse-t-il.

Pa­ri ris­qué

Après mûre ré­flexion, Syl­vain Ray­nault, De­nis Cham­pagne et Diane Des­trempes, de même que De­nis Ouel­let, de la Ferme Do­maine du Parc,

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.