Du maïs, en­core du maïs

La Terre de chez nous - - LA UNE - MAR­TIN MÉ­NARD

Les ren­de­ments des cultures de maïs af­fichent des ni­veaux re­cords dans plu­sieurs fermes. À ce­la s’ajoutent de bonnes condi­tions de ré­colte et des prix éle­vés pour le grain. En un mot, c’est le tri­fec­ta en 2015 pour les pro­duc­teurs de maïs. « Dans mon coin, tous les pro­duc­teurs ont le sou­rire aux lèvres, men­tionne d’em­blée Syl­vain Beau­dry. On sort de 12 à 15 tonnes à l’hec­tare, com­pa­ra­ti­ve­ment à une moyenne de 10 à 12 ha­bi­tuel­le­ment. Je n’ai ja­mais vu des ren­de­ments de même! Et je re­çois 208 $ la tonne pour le grain que je livre. C’est qua­si­ment trop beau pour être vrai! » dé­clare ce pro­duc­teur de Ri­che­lieu, en Mon­té­ré­gie. Les condi­tions de se­mis idéales du prin­temps der­nier ex­pliquent en par­tie ces ex­cel­lents ré­sul­tats.

« Ré­col­ter avec les pneus de la bat­teuse qui res­tent propres, ça aus­si, c’est bon », ajoute le pro­duc­teur, qui cultive 130 hec­tares de maïs et en ré­colte près de 1 500 à for­fait.

Même constat plus loin, à Pike Ri­ver, où Erick Gas­ser en­re­gistre de très bons ren­de­ments dans ses cultures de maïs. « On n’a pas à se plaindre, c’est cer­tain. On ob­tient 13 ou 14 tonnes de maïs sec. Di­sons que c’est pas mal mieux que l’an der­nier, où on avait une moyenne de 10! » com­pare-t-il.

Un constat gé­né­ra­li­sé

Près de Saint-Hya­cinthe, Ma­thieu Pi­geon a dé­jà ré­col­té la moi­tié de son maïs. « Oui, c’est une an­née re­cord, tranche-t-il. La moyenne dé­passe 12,5 tonnes à l’hec­tare, sec. C’est en­vi­ron une tonne de plus que l’an der­nier. » Con­crè­te­ment, pour sa ferme qui ré­colte ha­bi­tuel­le­ment 2 000 tonnes de maïs, les ex­cel­lents ren­de­ments re­pré­sentent un gain sup­plé­men­taire d’en­vi­ron 30 000 $ (à 200 $ la tonne). « Di­sons que ça se prend bien! Et c’est gé­né­ra­li­sé : les pro­duc­teurs de mon sec­teur sont tous em­bal­lés. Ça va com­pen­ser pour l’an der­nier », no­tet-il. M. Pi­geon vend éga­le­ment des se­mences et af­firme que, l’an der­nier, la ré­colte dif­fi­cile a joué sur les li­qui­di­tés des pro­duc­teurs. « On le voyait : il y avait une plus faible pro­por­tion de gens qui pou­vaient pro­fi­ter des es­comptes re­liés au pré­paie­ment de leurs se­mences. »

Le cap­teur de Syl­vain Beau­dry af­fiche un ren­de­ment ins­tan­ta­né de 15,72 t/ha. La moyenne est de 13,4 t/ha pour les 135 ha ré­col­tés jus­qu’à main­te­nant. Un re­cord!

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.