« On est par­ti pour 10 ans »

La Terre de chez nous - - FORÊT PRIVÉE -

L’épi­dé­mie de la tor­deuse des bour­geons de l’épi­nette va dé­vas­ter les fo­rêts pri­vées au Qué­bec.

« On est par­ti pour 10 ans. C’est ma­jeur », convient le di­rec­teur gé­né­ral de la Fé­dé­ra­tion des pro­duc­teurs fo­res­tiers du Qué­bec, Marc-An­dré Cô­té. À la suite de la sor­tie des dé­pu­tés du BasSaint-Laurent et de la Gas­pé­sie, ce­lui-ci in­dique que l’épi­dé­mie touche éga­le­ment plu­sieurs autres ré­gions, dont le Sa­gue­nay–Lac-Saint-Jean et l’Abi­ti­biTé­mis­ca­mingue. Elle s’étend aus­si au Nou­veau-Bruns­wick et au Maine.

« Elle va bien­tôt s’at­ta­quer à d’autres ré­gions », craint Marc-An­dré Cô­té. Il rap­pelle que la Fé­dé­ra­tion presse de­puis plu­sieurs an­nées dé­jà le mi­nis­tère des Fo­rêts du Qué­bec de dé­fi­nir une stra­té­gie provinciale de pré­ven­tion et d’in­ter­ven­tion lors de ca­tas­trophes na­tu­relles en fo­rêt pri­vée. Cette stra­té­gie vi­se­rait aus­si les chablis, ver­glas et feux.

Outre un sou­tien tech­nique aux pro­prié­taires, la Fé­dé­ra­tion ré­clame une co­or­di­na­tion dans la mise en mar­ché des bois af­fec­tés tant en fo­rêt pu­blique que pri­vée. Elle exige aus­si des règles claires pour la So­cié­té de pro­tec­tion des fo­rêts contre les in­sectes et ma­la­dies (SOPFIM), char­gée de veiller sur la san­té des boi­sés. Ces règles, pré­cise la Fé­dé­ra­tion, sont né­ces­saires afin d’in­ter­ve­nir sur le ter­ri­toire de la fo­rêt pri­vée. En­fin, la Fé­dé­ra­tion de­mande la créa­tion d’un fonds pro­vin­cial de pré­voyance pour le re­boi­se­ment ra­pide des sites ré­col­tés.

« Si on ne veut pas as­sis­ter à un mou­ve­ment de pa­nique, pré­vient le di­rec­teur gé­né­ral Marc-An­dré Cô­té, il faut ra­pi­de­ment pla­ni­fier les in­ter- ven­tions de tous les ac­teurs concer­nés, mi­nis­tères, pro­prié­taires et groupe-

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.