Des géants éti­quet­te­ront les OGM

La Terre de chez nous - - LA UNE - MAR­TIN MÉ­NARD

De gros joueurs amé­ri­cains de l’ali­men­ta­tion viennent de dé­ci­der d’in­di­quer vo­lon­tai­re­ment sur leurs pro­duits qu’ils contiennent des or­ga­nismes gé­né­ti­que­ment mo­di­fiés (OGM). C’est un chan­ge­ment de phi­lo­so­phie im­por­tant si l’on consi­dère que plu­sieurs d’entre eux ont dé­jà in­ves­ti des sommes consi­dé­rables en lob­bying pour contrer l’obli­ga­tion de ré­vé­ler la pré­sence d’OGM sur les éti­quettes de leurs ali­ments.

Kel­logg a pu­blié le 23 mars sur son site In­ter­net un mot de Paul Nor­man, son pré­sident pour l’Amé­rique du Nord, qui dit que la com­pa­gnie com­men­ce­ra dès la fin d’avril l’éti­que­tage d’OGM sur cer­tains de ses pro­duits. ConA­gra Foods Ca­na­da, pro­prié­taire de marques telles que Chef Boyar­dee, Hunt’s et Ber­tol­li, fe­ra de même dès juillet pro­chain. L’en­tre­prise Mars, qui vend no­tam­ment les barres de cho­co­lat du même nom et le riz Uncle Ben’s, in­di­quait le 18 mars der­nier sur son site In­ter­net qu’elle in­tro­dui­ra un éti­que­tage clair con­cer­nant le conte­nu d’in­gré­dients gé­né­ti­que­ment mo­di­fiés (GM). Un autre géant, Ge­ne­ral Mills, va en­core plus loin. Non seule­ment la pré­sence d’OGM se­ra ins­crite sur plu­sieurs pro­duits, mais la com­pa­gnie rend dé­jà dis­po­nible le dé­tail de cette in­for­ma­tion sur son site In­ter­net.

La ba­taille des OGM

Des groupes de pres­sion mi­litent de­puis des an­nées aux États-Unis contre l’uti­li­sa­tion d’in­gré­dients GM. L’une de ces or­ga­ni­sa­tions, GMO Free USA, dit avoir fait ana­ly­ser un échan­tillon de Kel­logg’s Froot Loops dans un la­bo­ra­toire cer­ti­fié et les ré­sul­tats ont mon­tré que 100 % du maïs était conta­mi­né par les OGM. Le soya conte­nait aus­si des sé­quences d’ADN connues pour être pré­sentes dans le soya GM Roun­dup Rea­dy. En 2013, l’or­ga­ni­sa­tion a in­vi­té les Amé­ri­cains à boy­cot­ter les pro­duits Kel­logg’s et à com­mu­ni­quer avec la com­pa­gnie afin de lui de­man­der de ne plus uti­li­ser d’in­gré­dients GM dans ses pro­duits. Mais c’est le Ver­mont qui a réel­le­ment fait bou­ger les mul­ti­na­tio­nales en vo­tant une loi qui obli­ge­ra l’éti­que­tage des in­gré­dients GM dans les pro­duits ali­men­taires ven­dus sur son ter­ri­toire, et ce, dès juillet 2016. Ju­geant qu’il coûte trop cher d’éti­que­ter spé­ci­fi­que­ment leurs pro­duits pour un seul État, cer­taines mul­ti­na­tio­nales dé­cident de gé­né­ra­li­ser l’éti­que­tage d’in­gré­dients GM pour tous les États-Unis.

Le groupe de pres­sion GMO Free USA a lan­cé une cam­pagne pour dé­non­cer la pré­sence d’in­gré­dients GM dans cer­tains pro­duits de marque Kel­logg’s. La se­maine der­nière, la com­pa­gnie Kel­logg a an­non­cé qu’elle al­lait in­di­quer la pré­sence d’OGM sur cer­tains de ses pro­duits.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.