Une nou­velle usine pour Fruit d’Or

La Terre de chez nous - - CANNEBERGES - MY­RIAM LAPLANTE EL HAÏLI

PLES­SIS­VILLE — Le 21 mars der­nier, un an, jour pour jour, après l’in­cen­die qui a ra­va­gé l’usine de Notre-Dame-de-Lourdes, Fruit d’Or a inau­gu­ré sa nou­velle usine de trans­for­ma­tion de can­ne­berges. C’est un in­ves­tis­se­ment de 35 M$ qui, grâce aux équi­pe­ments à la fine pointe de la tech­no­lo­gie, per­met­tra à l’en­tre­prise d’ac­croître sa ca­pa­ci­té de pro­duc­tion à 30 000 tonnes de can­ne­berges par an­née. « On est contents », in­dique le pré­sident de l’en­tre­prise, Mar­tin Le Moine.

Meilleure pro­duc­tion

« Grâce à nos nou­velles ins­tal­la­tions, on pro­duit dé­jà à une ca­dence su­pé­rieure de 20 % à celle de notre an­cienne usine », ajoute le pré­sident. Les nou­velles ins­tal­la­tions sont pour l’ins­tant prin­ci­pa­le­ment consa­crées à la pro­duc­tion de can­ne­berges sé­chées, de jus de can­ne­berges et de concen­trés en dif­fé­rents for­mats. Étant don­né les faibles vo­lumes de can­ne­berges bio­lo­giques, l’usine trans­for­me­ra en al­ter­nance les pro­duits bio­lo­giques et conven­tion­nels. Le site a néan­moins été pré­vu pour per­mettre l’ajout, dans les pro­chains mois et dans les pro­chaines an­nées, de nou­veaux pro­cé­dés.

Dou­bler son chiffre d’af­faires

« Quand nous avons par­ti l’usine il y a 15 ans, notre chiffre d’af­faires était de 100 000 $. L’an der­nier, il était de 80 M$. Nous vi­sons à dou­bler notre chiffre d’af­faires d’ici cinq ans », in­dique M. Le Moine. Pour ce faire, l’en­tre­prise a dé­jà pré­vu d’agran­dir en ajou­tant de nou­veaux vo­lets de pro­duc­tion. « Les di­ri­geants de Fruit d’Or sont vi­sion­naires, ils savent où ils s’en vont, et c’est tout à leur hon­neur, fran­che­ment », dit la vice-pre­mière mi­nistre et mi­nistre res­pon­sable des Pe­tites et Moyennes En­tre­prises, de l’Al­lè­ge­ment ré­gle­men­taire et du Dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique ré­gio­nal, Lise Thé­riault. Celle-ci a d’ailleurs an­non­cé l’at­tri­bu­tion de prêts de 3,6 M$ d’In­ves­tis­se­ment Qué­bec et de 2,5 M$ du Fonds de di­ver­si­fi­ca­tion éco­no­mique du Cen­tre­du-Qué­bec et de la Mau­ri­cie.

Le libre-échange avec l’Eu­rope re­pré­sente une im­por­tante op­por­tu­ni­té d’af­faires pour la PME : « On veut être ca­pables d’of­frir sur ce mar­ché-là des can­ne­berges sous d’autres formes qui ne se­ront plus taxées, donc les pu­rées, les jus purs de pre­mière pres­sion qui pré­servent en­core mieux les pro­prié­tés de la can­ne­berge, etc., et de les ex­por­ter dans des pays qui ont de hautes exi­gences », pré­cise Mar­tin Le Moine. Rap­pe­lons que Fruit d’Or ex­porte plus de 75 % de sa pro­duc­tion de can­ne­berges.

La vice-pre­mière mi­nistre, Lise Thé­riault, et le pré­sident de Fruit d’Or, Mar­tin Le Moine, inau­gurent la nou­velle usine de Ples­sis­ville.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.