En­tente conclue avec les trans­for­ma­teurs

La Terre de chez nous - - NEWS - PIERRE-YVON BÉGIN

BOUCHERVILLE — « La belle à ma­rier n’était pas là. »

Par cette phrase, Ré­jean Ju­lien a bien ré­su­mé le sen­ti­ment de ses confrères pro­duc­teurs de lait. Heu­reux de la conclu­sion d’une en­tente avec les in­dus­triels, ils en es­pé­raient ma­ni­fes­te­ment da­van­tage, d’où leur ré­ac­tion mi­ti­gée.

Le 30 août der­nier, à peine 120 d’entre eux ont as­sis­té à la pre­mière ren­contre d’in­for­ma­tion or­ga­ni­sée par les Pro­duc­teurs de lait du Qué­bec (PLQ), à Boucherville. La dé­cep­tion et le mé­con­ten­te­ment cô­toyaient la sa­tis­fac­tion d’avoir réa­li­sé des gains mal­gré un contexte dif­fi­cile.

« J’es­père que vous ne vous êtes pas trom­pés parce qu’il va y avoir du quo­ta à vendre », a dé­cla­ré Ma­rio Houle, un pro­duc­teur de La­nau­dière.

« Ce que vous faites n’est pas tout vi­lain », a pour sa part lan­cé Ré­jean Ju­lien à l’en­droit des re­pré­sen­tants des PLQ. Il a no­tam­ment fait re­mar­quer à l’as­sem­blée que les pro­duc­teurs de lait ca­na­diens tou­chaient pré­sen­te­ment le meilleur prix sur la pla­nète.

Par­mi les cri­tiques, un agri­cul­teur a fait va­loir que du lait amé­ri­cain conti­nuait de fran­chir la fron­tière ca­na­dienne, re­pro­chant aux PLQ de ne pas avoir en­tre­pris d’en­quêtes à la suite des dé­non­cia­tions. Bru­no Le­tendre, pré­sident, a ré­pli­qué que son or­ga­ni­sa­tion n’avait pas l’au­to­ri­té d’agir de la sorte, re­je­tant le blâme sur le gou­ver­ne­ment fé­dé­ral.

Un autre agri­cul­teur a sus­ci­té des cla­meurs en sou­li­gnant que les trans­for­ma­teurs s’en­ri­chissent aux dé­pens des pro­duc­teurs, et ce, sans que le consom­ma­teur puisse en pro­fi­ter.

« Pour­quoi se met-on à quatre pattes de­vant les trans­for­ma­teurs? » a-t-il de­man­dé.

Le pré­sident des Pro­duc­teurs de lait de Mon­té­ré­gie-Est, Yvon Bou­cher, s’est dit pour sa part sa­tis­fait, convain­cu que l’ab­sence d’en­tente au­rait été mille fois pire. De plus, il est per­sua­dé que cet ac­cord va sau­ver la ges­tion de l’offre.

« Si vous vou­lez chia­ler, chia­lez après Jus­tin Tru­deau qui est bien as­sis », a-t-il af­fir­mé, sus­ci­tant aus­si les ap­plau­dis­se­ments.

Des ac­cla­ma­tions ont éga­le­ment sa­lué un jeune pro­duc­teur qui re­pro­chait aux PLQ « de dé­ci­der de notre ave­nir et on n’a pas un mot à dire ».

En ce qui concerne les im­por­ta­tions de lait dia­fil­tré des États-Unis, les PLQ ont re­con­nu que la ques­tion n’est tou­jours pas ré­glée. Le di­rec­teur gé­né­ral Alain Bour­beau a ad­mis que cet élé­ment a joué dans les né­go­cia­tions avec les trans­for­ma­teurs. Sans être illé­gales, a-t-il dé­cla­ré, ces im­por­ta­tions sont peut-être im­mo­rales.

« Il est pos­sible que vous en voyiez pas­ser en­core », a-t-il conve­nu, en ré­ponse à Claude St-De­nis, qui s’in­quié­tait de voir des « vannes » rou­ler sur l’au­to­route 35 en Mon­té­ré­gie.

Le 30 août der­nier à Boucherville, à peine 120 pro­duc­teurs ont as­sis­té à la ren­contre convo­quée par les PLQ pour ex­pli­quer les termes de l’ac­cord in­ter­ve­nu avec les trans­for­ma­teurs. Mi­chel Hé­nin es­time que l’en­tente se­ra bonne « si on réus­sit à col­ma­ter la fron­tière ».

Les pro­duc­teurs pré­sents à Boucherville, dont Da­niel Pa­try, de l’Ou­taouais, avaient des sen­ti­ments par­ta­gés quant à l’en­tente conclue avec les trans­for­ma­teurs.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.