Re­cons­truire après l’in­cen­die

La Terre de chez nous - - PRODUCTION PORCINE - MAR­TIN PRIMEAU

SAINT-LU­CIEN — Le 21 oc­tobre der­nier a été un jour de cé­lé­bra­tion à la Ferme Ray-Veille. Les pro­prié­taires de l’en­tre­prise de Saint-Lu­cien ont inau­gu­ré leur toute nou­velle por­che­rie.

Ma­non Ray­mond et Ri­chard Veilleux avaient convié amis et par­te­naires d’af­faires à vi­si­ter l’en­droit avant que les 750 nou­veaux pen­sion­naires n’y mettent les pattes.

Si le coeur était à la fête en ce jour, la si­tua­tion était tout autre au pe­tit ma­tin du 4 mai der­nier. Par­ti à la chasse au din­don sau­vage, Ri­chard Veilleux a re­çu un ap­pel de sa femme en dé­tresse. Elle lui a ap­pris que le bâ­ti­ment prin­ci­pal était la proie des flammes. En­vi­ron 650 porcs ont pé­ri ce jour-là en rai­son d’une dé­fec­tuo­si­té du mo­teur de la pompe à li­sier. « Je suis re­ve­nu tout de suite, ra­conte-t-il. Mais c’était dé­jà trop tard. »

« L’élec­tri­ci­té était cou­pée, alors j’ai sur­tout es­sayé de ré­ta­blir l’ap­pro­vi­sion­ne­ment en eau dans l’autre bâ­ti­ment où il y avait 400 porcs. »

Une fois l’in­cen­die maî­tri­sé, le pro­duc­teur a im­mé­dia­te­ment con­tac­té son as­su­reur pour connaître la suite. Mal­gré un mar­ché du porc qui va­cille, il n’a ja­mais hé­si­té à re­cons­truire sa por­che­rie. « On a en­clen­ché le pro­ces­sus dès le jour sui­vant l’in­cen­die », dit-il.

Nou­veau bâ­ti­ment

La nou­velle construc­tion, d’une ca­pa­ci­té de 750 porcs, ré­pond en tous points aux normes de bien-être ap­pli­cables pour les bâ­ti­ments de fi­ni­tion dans le sec­teur por­cin.

Elle est aus­si do­tée de tech­no­lo­gies qui fa­ci­li­te­ront le tra­vail de ses pro­prié­taires.

Dans une pièce ad­ja­cente au bâ­ti­ment prin­ci­pal, Ri­chard Veilleux contrôle du bout des doigts ce qui s’y dé­roule par l’in­ter­mé­diaire d’un écran tac­tile connec­té à un sys­tème de ges­tion qui règle no­tam­ment la ven­ti­la­tion, l’ali­men­ta­tion et l’éclai­rage. L’in­for­ma­tion est même ac­ces­sible à par­tir d’une pla­te­forme Web.

Le plan­cher en­tiè­re­ment lat­té ren­dra le net­toyage des lieux deux fois plus ra­pide, se­lon le pro­prié­taire. Le tra­vail de ce­lui-ci se­ra aus­si gran­de­ment fa­ci­li­té par la ba­lance au­to­ma­tique qui trône au centre de la por­che­rie. Chaque porc de­vra y cir­cu­ler pour al­ler se nour­rir et les plus gros se­ront di­ri­gés au­to­ma­ti­que­ment vers la sec­tion ré­ser­vée à l’ex­pé­di­tion.

Lors de la vi­site de La Terre de chez nous, le pro­duc­teur était en­thou­siaste à l’idée d’ac­cueillir ses pre­miers pen­sion­naires. « Le stress est pas­sé », a-t-il men­tion­né.

Le co­pro­prié­taire de la Ferme Ray-Veille, Ri­chard Veilleux, dans son nou­veau bâ­ti­ment de ferme, le jour de l’inau­gu­ra­tion de ce­lui-ci.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.