Les éle­veurs d’agneaux se dotent d’une nou­velle image

La Terre de chez nous - - MARCHÉS PUBLICS - MAR­TINE GI­GUÈRE

NI­CO­LET — La Fé­dé­ra­tion des pro­duc­teurs d’agneaux et mou­tons du Qué­bec a pro­fi­té de son as­sem­blée gé­né­rale an­nuelle pour sou­li­gner son 35e an­ni­ver­saire et chan­ger de nom pour Les Éle­veurs d’ovins du Qué­bec (LEOQ).

Après avoir re­le­vé le dé­fi de pro­duire une viande de grande qua­li­té au goût unique, les éle­veurs doivent main­te­nant po­si­tion­ner l’agneau du Qué­bec sur le mar­ché. Ain­si, un plan mar­ke­ting a été dé­ve­lop­pé et une nou­velle image de marque se­ra bien­tôt dé­ployée.

Fia­bi­li­té des don­nées à la ferme

Afin de faire un sui­vi plus ri­gou­reux des li­vrai­sons heb­do­ma­daires des pro­duc­teurs, les Éle­veurs d’ovins dé­ve­loppent ac­tuel­le­ment un ou­til de clas­si­fi­ca­tion des agneaux lourds. Cet ou­til ai­de­ra éga­le­ment les éle­veurs à pro­duire des agneaux qui ré­pondent aux cri­tères de qua­li­té re­cher­chés par les ache­teurs. Pré­sen­te­ment, 54 % des agneaux se re­trouvent dans la strate de poids la plus pri­sée par ces der­niers (20 à 24 kg), tan­dis que 89 % de l’en­semble de la pro­duc­tion se si­tue dans la four­chette de poids de 16,4 à 26 kg car­casse. En ce qui concerne l’in­dice de gras moyen ob­te­nu, il est de 11,8 mm; 42 % se trouvent dans cet in­ter­valle re­cher­ché et 17,7 % dé­passent les 16 mm. On sait dé­jà que le poids de l’agneau est po­si­ti­ve­ment cor­ré­lé avec l’in­dice de gras me­su­ré à l’abat­toir et que les fe­melles ont gé­né­ra­le­ment 3 mm de plus de gras que les mâles ayant un poids iden­tique.

En as­sem­blée, les éle­veurs se sont pro­non­cés fa­vo­ra­ble­ment afin que les grilles de clas­si­fi­ca­tion ac­tuelles soient sim­pli­fiées. Ils ont don­né comme man­dat aux ad­mi­nis­tra­teurs de né­go­cier avec les ache­teurs une nou­velle grille de clas­si­fi­ca­tion bo­ni­fiée dans la­quelle la strate de poids ci­blée se­rait de 20 à 24 kg car­casse et l’in­dice de gras, de 7 à 13 mm. Ce­la fa­vo­ri­se­rait les pro­duc­teurs qui se conforment da­van­tage aux exi­gences des ache­teurs et en­cou­ra­ge­rait l’en­semble des éle­veurs à pro­duire la qua­li­té re­cher­chée.

Lors du ban­quet du 35e an­ni­ver­saire de leur or­ga­ni­sa­tion, le pré­sident des Éle­veurs d’ovins du Qué­bec, Yves Langlois, et la di­rec­trice gé­né­rale Ami­na Ba­ba-Khe­lil, ont re­mer­cié Lan­gis Croft pour les 16 an­nées où il en a as­su­ré la pré­si­dence.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.