Votre en­ga­ge­ment est au coeur de notre ac­tion

La Terre de chez nous - - L’UPA D’EST EN OUEST -

La réus­site d’un pro­jet n’est que ra­re­ment le ré­sul­tat du tra­vail d’une seule per­sonne. Il est éga­le­ment vrai que le rayon­ne­ment d’une or­ga­ni­sa­tion et son suc­cès dans l’at­teinte d’ob­jec­tifs sont le fruit des ef­forts col­lec­tifs. Or, au­jourd’hui, bien que le dia­logue et la concer­ta­tion au sein d’un re­grou­pe­ment, qu’il soit de na­ture po­li­tique, en­tre­pre­neu­rial ou agri­cole, consti­tuent l’une des clés de la réus­site, une di­mi­nu­tion du taux de participation des membres est no­table de­puis les der­nières dé­cen­nies. Une or­ga­ni­sa­tion comme les Pro­duc­teurs de grains du Qué­bec n’échappe d’ailleurs pas à cette ten­dance. Ce phé­no­mène, as­sez uni­ver­sel, s’ex­plique en par­tie par le fait qu’aux yeux d’une ma­jo­ri­té, les or­ga­ni­sa­tions qui re­pré­sentent les in­té­rêts de nom­breux in­di­vi­dus fonc­tionnent mal­gré leur ab­sence. En rai­son de l’ar­ri­vée pro­chaine de nos as­sem­blées gé­né­rales en fé­vrier et en mars 2017, il pa­raît op­por­tun de ré­ité­rer, au­près des pro­duc­teurs de grains du Qué­bec, toute l’im­por­tance de par­ti­ci­per à ces ins­tances de concer­ta­tion et de dia­logue que sont les as­sem­blées gé­né­rales ré­gio­nales et l’as­sem­blée pro­vin­ciale. Dans le contexte ac­tuel, de nom­breux en­jeux fon­da­men­taux et dos­siers ma­jeurs re­quièrent une at­ten­tion par­ti­cu­lière. Ces ques­tions, qu’elles se pré­sentent sous forme de me­naces, de dé­fis ou d’op­por­tu­ni­tés, concernent tous nos membres. C’est pour­quoi nous de­vons tra­vailler en­semble pour trou­ver des so­lu­tions et ar­ri­ver aux meilleurs moyens de les mettre en place. Il im­porte de rap­pe­ler que les pro­duc­teurs de grains ont vu leur bud­get pro­vin­cial de ges­tion des risques fondre de 40 % en deux ans, leur compte de taxes grim­per de plus de 30 % en un seul énon­cé bud­gé­taire gou­ver­ne­men­tal, et leur au­to­no­mie de ges­tion des mau­vaises herbes, des in­sectes et des ma­la­dies aux champs, me­na­cée par quelques groupes de pres­sion. Le tra­vail pour l’ex­pan­sion des mar­chés, le dé­ve­lop­pe­ment du­rable des cultures, l’amélioration du ren­de­ment et la qua­li­té de nos ré­coltes né­ces­sitent éga­le­ment une mo­bi­li­sa­tion col­lec­tive. Les pro­duc­teurs de grains du Qué­bec, tout comme leurs confrères du reste du Ca­na­da et du monde, doivent faire par­tie des so­lu­tions. Votre participation aux as­sem­blées est es­sen­tielle au suc­cès de nos ac­tions et contri­bue à la réus­site des ini­tia­tives à mettre en place pour amé­lio­rer l’en­vi­ron­ne­ment d’af­faires du sec­teur des grains.

Pré­sident Pro­duc­teurs de grains du Qué­bec CH­RIS­TIAN OVERBEEK

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.