Le Bré­sil au coeur d’un scan­dale

La Terre de chez nous - - LA UNE - JU­LIE MER­CIER ju­mer­[email protected]­terre.ca

Pre­mier ex­por­ta­teur mon­dial de pro­téine ani­male, le Bré­sil perd un à un ses mar­chés à la suite d’un scan­dale de viande ava­riée.

Après deux ans d’en­quête, la po­lice bré­si­lienne vient de dé­voi­ler l’exis­tence d’un vaste ré­seau de cor­rup­tion d’ins­pec­teurs et d’of­fi­ciels du gou­ver­ne­ment dans le but d’au­to­ri­ser la vente de viande im­propre à la consom­ma­tion. L’« Opé­ra­tion chair faible » touche une ving­taine de trans­for­ma­teurs, dont les mul­ti­na­tio­nales JBS et BRF. Le Ca­na­da, la Chine, Hong Kong, l’Union eu­ro­péenne, le Ja­pon, la Co­rée du Sud, le Mexique et le Chi­li ont tout de suite frap­pé d’in­ter­dic­tion la viande en pro­ve­nance du Bré­sil. Les ex­por­ta­tions de boeuf et de pou­let de Bra­si­lia s’élèvent à 10 G$ US/an. Au len­de­main du dé­voi­le­ment du scan­dale, les ventes quo­ti­diennes de boeuf à l’étran­ger sont pas­sées de 63 M$ US à un peu plus de 70 000 $ US, se­lon Bloom­berg. Cette crise sa­ni­taire sans pré­cé­dent frappe alors que le pays est aux prises avec le scan­dale de cor­rup­tion im­pli­quant la so­cié­té pé­tro­lière d’État Pe­tro­bras, la ré­cente des­ti­tu­tion de sa pré­si­dente, Dil­ma Rous­sef, ain­si que la pire ré­ces­sion de son his­toire.

Cla­quer la porte

Vic­times de plu­sieurs fraudes ali­men­taires dans le pas­sé (mé­la­mine dans le lait, viande de rats dans du boeuf), les au­to­ri­tés chi­noises n’ont pas di­gé­ré ce nou­veau scan­dale et ont fer­mé leur fron­tière à la viande du Bré­sil. Se­lon l’Ob­ser­va­toire de la com­plexi­té éco­no­mique du Mas­sa­chu­setts Ins­ti­tute of Tech­no­lo­gy (MIT), les ex­por­ta­tions bré­si­liennes de vo­lailles vers la Chine ont at­teint 610 M$ US en 2015. Plus du tiers de sa pro­duc­tion de boeuf y est ex­por­té, pour une va­leur de 466 M$ US.

Pour sa part, le Ca­na­da a im­por­té 43 M$ US de vo­laille bré­si­lienne en 2015. Se­lon l’Agence ca­na­dienne d’ins­pec­tion des ali­ments (ACIA),104 éta­blis­se­ments bré­si­liens sont au­to­ri­sés à com­mer­cia­li­ser des pro­duits de viande au Ca­na­da. Seule­ment deux d’entre eux ont vu leur agré­ment sus­pen­du par l’Agence. Au­cun n’a ex­por­té au Ca­na­da au cours des six der­niers mois, se­lon Reu­ters.

Au­cun trans­for­ma­teur im­pli­qué dans le scan­dale n’a ex­por­té aux États-Unis, a as­su­ré le dé­par­te­ment amé­ri­cain de l’Agri­cul­ture (USDA). Néan­moins, Wa­shing­ton a im­mé­dia­te­ment res­ser­ré

Un tra­vailleur ma­ni­pule du boeuf dans une usine bré­si­lienne.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.