Le bou­leau : un arbre thé­ra­peu­tique

La Terre de chez nous - - CHRONIQUE CHRONIQUE - Syl­vie De­mers www.bon­ne­fem­me­de­mers.com/her­bes­be­ne­fiques

Les Amé­rin­diens consi­dé­raient le bou­leau comme un arbre sa­cré. Son écorce ser­vait à faire des torches et des al­lume-feu, car elle est in­flam­mable même mouillée, à fa­bri­quer des ré­ci­pients et des us­ten­siles pra­ti­que­ment im­pu­tres­cibles pour la cuisine, et aus­si à construire des ca­nots et des wig­wams.

Par­ties uti­li­sées à des fins mé­di­ci­nales : l’écorce à la fin de l’au­tomne et en hi­ver; la sève, les bour­geons et les cha­tons au prin­temps; les feuilles au dé­but de l’été.

Pro­prié­tés du bou­leau jaune Be­tu­la al­le­gha­nien­sis et Be­tu­la pa­py­ri­fe­ra ou « bou­leau à pa­pier » : an­ti-in­flam­ma­toire, an­ti­sep­tique, an­ti­fon­gique, cho­lé­ré­tique, ci­ca­tri­sant, dé­pu­ra­tif san­guin et lym­pha­tique, diu­ré­tique, fé­bri­fuge, re­mi­né­ra­li­sant et to­nique.

La sève se ré­colte comme l’eau d’érable et se conserve quelques jours au ré­fri­gé­ra­teur. Elle est dé­pu­ra­tive et to­nique. Cure du prin­temps : ajou­ter 1 clou de gi­rofle à 100 ml (6 1/2 c. à soupe) de sève. Lais­ser re­po­ser 10 mi­nutes. Boire avant chaque re­pas, pen­dant une se­maine. Faire une pause d’une se­maine et re­com­men­cer une autre fois.

Dé­coc­tion de bour­geons contre l’os­téo­po­rose et les pro­blèmes de cal­ci­fi­ca­tion (en­fants ou adultes) : dans une pe­tite cas­se­role, mettre 15 ml (1 c. à soupe) de bour­geons frais dans 250 ml (1 tasse) d’eau froide. Ame­ner à ébul­li­tion et faire bouillir 5 mi­nutes. Fil­trer. Boire 1 fois par jour, tant qu’il y a des bour­geons.

Dé­coc­tion de feuilles contre l’ar­thrite, les rhu­ma­tismes, la goutte et les in­fec­tions uri­naires : dans une pe­tite cas­se­role, mettre 15 ml (1 c. à soupe) de feuilles fraîches dans 250 ml d’eau froide (1 tasse). Ame­ner à ébul­li­tion et faire bouillir 5 mi­nutes. Fil­trer. Ajou­ter une pin­cée de bi­car­bo­nate de soude pour mieux as­si­mi­ler les sa­po­nines conte­nues dans les feuilles. Boire de 250 à 500 ml (1 à 2 tasses) par jour, entre les re­pas, pen­dant 10 jours.

Les dé­coc­tions de feuilles sont aus­si utiles en usage ex­terne pour soi­gner cer­taines af­fec­tions de la peau : ec­zé­ma, pso­ria­sis, plaies, gale.

L’écorce du bou­leau est riche en sa­li­cy­late de mé­thyle, une sub­stance proche de l’acide acé­tyl­sa­li­cy­lique (as­pi­rine), d’où son ac­tion anal­gé­sique et an­ti-in­flam­ma­toire, tant à l’in­té­rieur qu’à l’ex­té­rieur du corps, et sa ca­pa­ci­té à faire bais­ser la fièvre : faire bouillir 10 g (1/3 on) d’écorce dans 250 ml (1 tasse) d’eau du­rant 10 mi­nutes. Fil­trer. Boire de 500 à 750 ml (2 à 3 tasses) par jour, entre les re­pas.

Contre les mau­vaises odeurs des pieds : dé­cou­per une forme de se­melle dans de l’écorce qui se dé­tache d’el­le­même et pla­cer dans les chaus­sures comme an­ti­su­do­ri­fique. Chan­ger les se­melles de bou­leau tous les 2 à 3 mois. Elles offrent une pro­tec­tion contre l’hu­mi­di­té, ga­ran­tissent la bonne san­té de la peau des pieds et peuvent ac­cé­lé­rer le trai­te­ment du pied d’ath­lète ain­si que des my­coses des ongles.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.