8 dos­siers pour 2018

Outre les tra­di­tion­nels taux d’in­té­rêt et de change, plu­sieurs élé­ments risquent d’in­fluen­cer le sec­teur agri­cole au cours de l’an­née 2018.

La Terre de chez nous - - LA UNE - JU­LIE MER­CIER ju­mer­[email protected] la­terre.ca @ju­mer­cierTCN

1– Les re­la­tions ca­na­do-amé­ri­caines

Après des dé­buts ar­dus, la re­né­go­cia­tion de l’Ac­cord de libre-échange nord-amé­ri­cain (ALE­NA) re­pren­dra le 23 jan­vier, à Mon­tréal, pour une 6e ronde. À l’ap­proche de l’élec­tion pré­si­den­tielle au Mexique, en juillet pro­chain, les pour­par­lers pour­raient s’ac­cé­lé­rer puisque l’ac­tuel me­neur dans les son­dages, Andres Ma­nuel Ló­pez Obra­dor, dé­teste cor­dia­le­ment les États-Unis. « Les né­go­cia­tions concer­nant l’ALE­NA et le conflit du bois d’oeuvre sont tou­jours en cours, et l’is­sue des pour­par­lers sus­cite beau­coup d’in­cer­ti­tude pour l’évo­lu­tion fu­ture du com­merce ex­té­rieur et des in­ves­tis­se­ments des entreprises », note le Mou­ve­ment Des­jar­dins.

2– Le com­merce mon­dial

Les dis­cus­sions en­tou­rant le Par­te­na­riat trans­pa­ci­fique (PTP) sans les États-Unis, de­ve­nu l’ac­cord de Par­te­na­riat trans­pa­ci­fique glo­bal et pro­gres­siste (PTPGP), conti­nue­ront en 2018. De son cô­té, le dé­ploie­ment de l’ac­cord de libre-échange avec l’Union eu­ro­péenne se pour­sui­vra dans les mois à ve­nir. Les pro­duc­teurs de lait et les fro­ma­gers ca­na­diens se­ront ain­si plus en me­sure d’éva­luer l’im­pact de l’ar­ri­vée de nou­veaux fro­mages im­por­tés d’Eu­rope. Quant aux pro­duc­tions ex­por­ta­trices, elles ten­te­ront de ga­gner plus de parts sur le VieuxCon­tinent. Les forces du mar­ché mon­dial risquent d’en­traî­ner quelques re­mous cette an­née, mais le sec­teur ca­na­dien de­vrait être as­sez vi­gou­reux pour les sur­mon­ter, ré­sume Mar­tha Ro­berts, spé­cia­liste en re­cherche éco­no­mique chez Fi­nan­ce­ment agri­cole Ca­na­da (FAC).

3– La fu­ture politique bio­ali­men­taire

D’une part, l’an­née qui dé­bute de­vrait être celle du dé­voi­le­ment de la Politique bio­ali­men­taire qué­bé­coise du gou­ver­ne­ment li­bé­ral et du bud­get qui y se­ra al­loué. D’autre part, les élec­tions de cet au­tomne pour­raient chan­ger le pay­sage politique. En oc­tobre, à un an du vote, la Coa­li­tion ave­nir Qué­bec (CAQ) me­nait dans les son­dages. De­vant les dé­lé­gués du Con­grès de l’Union des pro­duc­teurs agri­coles (UPA), le chef de la CAQ, Fran­çois Legault, a dit « comp­ter les do­dos » jus­qu’au scru­tin.

4– Les dos­siers po­li­tiques

En ma­tière de politique, l’UPA a maintes fois in­ter­pel­lé le mi­nis­tère de l’Agri­cul­ture du Qué­bec sur les pro­blèmes du Pro­gramme de cré­dit de taxes fon­cières agri­coles. L’or­ga­ni­sa­tion a fait sa­voir qu’elle vou­lait ré­gler ra­pi­de­ment ce dos­sier. La spé­cu­la­tion fon­cière et l’ac­ca­pa­re­ment des terres de­vraient conti­nuer à faire ja­ser. La Fi­nan­cière agri­cole du Qué­bec a été man­da­tée pour étu­dier le mo­dèle de l’un des grands ache­teurs de terres, l’en­tre­prise Pan­gea. Son rap­port de­vrait être ren­du pu­blic au cours des pro­chaines se­maines.

5– La pé­nu­rie de main-d’oeuvre

En dé­cembre der­nier, le taux de chô­mage au Qué­bec a at­teint 4,9 %, son plus bas ni­veau de­puis jan­vier 1976, ré­vèle Sta­tis­tique Ca­na­da. À l’échelle ca­na­dienne, seule la Co­lom­bie-Bri­tan­nique af­fiche une meilleure per­for­mance. Cette vi­gueur de l’em­ploi risque d’in­ten­si­fier le manque de tra­vailleurs. L’in­di­ca­teur des pres­sions sur la ca­pa­ci­té de pro­duc­tion et ce­lui des pé­nu­ries de maind’oeuvre se sont ins­crits en hausse, confirme la Banque du Ca­na­da. L’aug­men­ta­tion du sa­laire mi­ni­mum à 14 $/heure en On­ta­rio de­puis le 1er jan­vier pour­rait aus­si in­fluen­cer les mou­ve­ments de main-d’oeuvre.

6– La course aux pro­grammes d’aide

Tout au long de l’an­née, les pro­grammes d’in­ves­tis­se­ment an­non­cés par les deux pa­liers de gou­ver­ne­ment pour­sui­vront leur dé­ploie­ment. À Ot­ta­wa, le Pro­gramme d’in­ves­tis­se­ment pour fermes lai­tières (PIFL) a en­voyé ses pre­mières ré­ponses cet au­tomne. Les pro­duc­teurs lai­tiers se­ront in­for­més au cours des mois à ve­nir de la pro­chaine fe­nêtre de ré­cep­tion des de­mandes pour le pro­gramme qui se ter­mine en 2022, in­dique Agri­cul­ture et Agroa­li­men­taire Ca­na­da. Au Qué­bec, un autre pro­gramme gé­ré sur la base du pre­mier ar­ri­vé, pre­mier ser­vi, soit un mon­tant de 95 M$ pour l’amé­lio­ra­tion de l’ef­fi­ca­ci­té éner­gé­tique des ins­tal­la­tions et la confor­mi­té aux normes de bien-être ani­mal, a sus­ci­té un vif en­goue­ment. Il se­ra in­té­res­sant de sur­veiller sa mise en oeuvre tout au long de 2018.

7– La lé­ga­li­sa­tion du can­na­bis

Le pro­jet de loi sur la lé­ga­li­sa­tion du can­na­bis a été adop­té par la Chambre des com­munes à la fin no­vembre. Il doit main­te­nant re­ce­voir l’aval du Sé­nat, ce qui pour­rait po­ser cer­tains pro­blèmes. Néan­moins, Ot­ta­wa main­tient tou­jours le cap du mois de juillet pour l’en­trée en force de cette lé­gis­la­tion. Qué­bec a éga­le­ment dé­po­sé son pro­jet de loi consti­tuant la So­cié­té qué­bé­coise du can­na­bis et édic­tant la Loi en­ca­drant le can­na­bis. Les pro­chains mois per­met­tront de mieux me­su­rer l’im­pact de cette nou­velle « culture », no­tam­ment dans la pro­duc­tion en serres.

8– L’éco­no­mie et les dif­fé­rents taux

De fa­çon plus gé­né­rale, les agri­cul­teurs de­vront tou­jours sur­veiller la vi­gueur de l’éco­no­mie, de la de­vise ca­na­dienne et les taux d’in­té­rêt. Le 17 jan­vier, la Banque du Ca­na­da doit pro­cé­der à sa pre­mière an­nonce du taux di­rec­teur pour 2018 et au dé­voi­le­ment du Rap­port sur la politique mo­né­taire. « En 2018, la va­leur re­la­ti­ve­ment basse du huard de­vrait fa­vo­ri­ser la com­pé­ti­ti­vi­té des ex­por­ta­tions ca­na­diennes », pré­dit FAC.

« L’ALE­NA re­né­go­cié au­ra de pro­fondes ré­per­cus­sions, qui dé­pas­se­ront lar­ge­ment le cadre des taxes com­mer­ciales et des règles d’ac­cès au mar­ché […] » – Fi­nan­ce­ment agri­cole Ca­na­da

Le pre­mier mi­nistre Couillard et le mi­nistre de l’Agri­cul­ture, Laurent Lessard, ont confir­mé le dé­pôt de la politique bio­ali­men­taire au prin­temps pro­chain.

L’hu­meur du pré­sident des États-Unis, Do­nald Trump, in­fluen­ce­ra le mar­ché ca­na­dien.

La so­cié­té Hy­dro­po­the­ca­ry pos­sède une ferme de can­na­bis de 26 hec­tares à Ga­ti­neau.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.