Une nou­velle pré­si­dente

La Terre de chez nous - - LA UNE - MY­RIAM LA­PLANTE EL HAÏLI mla­[email protected]­terre.ca

QUÉ­BEC — De­vant la re­lève agricole réunie en as­sem­blée gé­né­rale an­nuelle le 9 mars, le mi­nistre de l’Agri­cul­ture, Laurent Les­sard, n’a pas mâ­ché ses mots : le Fonds d’in­ves­tis­se­ment de la re­lève agricole (FIRA) n’at­teint pas ses ob­jec­tifs et la re­lève conti­nue­ra de s’en­det­ter si rien n’est fait. C’est d’ailleurs un des dos­siers au­quel la nou­velle pré­si­dente de la Fé­dé­ra­tion de la re­lève agricole (FRAQ), Ju­lie Bis­son­nette, compte s’at­ta­quer en prio­ri­té, tout comme l’aug­men­ta­tion de la vi­si­bi­li­té de l’or­ga­ni­sa­tion au­près du grand pu­blic. FIRA « Ac­tuel­le­ment, il reste de l’ar­gent sur la table et ce n’est pas nor­mal, a af­fir­mé le mi­nistre Les­sard à La Terre. Soit le pro­gramme est mal bâ­ti, soit il ne ré­pond pas aux be­soins. » Les banques se sont ajus­tées plus ra­pi­de­ment aux be­soins de la re­lève que le FIRA, et le mi­nistre s’en in­quiète, puis­qu’une simple hausse des taux d’in­té­rêt au­ra pour ef­fet d’aug­men­ter l’en­det­te­ment de la re­lève. Il a rap­pe­lé que le but de la dé­marche n’était pas de prê­ter des fonds, mais de di­mi­nuer l’em­prunt pour aug­men­ter l’in­ves­tis­se­ment dans les fermes en dé­mar­rage. Ques­tion­né à sa­voir s’il y au­ra d’autres an­nonces que celle de la bo­ni­fi­ca­tion des pro­grammes de La Fi­nan­cière agricole du Qué­bec, le mi­nistre a ré­pon­du : « Il y a un bud­get qui s’en vient [le 27 mars] qui se­ra [ef­fec­tif] pour cinq ans, et mes ef­forts sont mis là-des­sus. La re­lève fe­ra par­tie de la Politique bio­ali­men­taire », a-t-il af­fir­mé. Nou­velle pré­si­dente À 37 voix contre 45, Mi­chèle La­lan­cette a per­du la course à la pré­si­dence de la FRAQ face à sa concur­rente, Ju­lie Bis­son­nette, qui oc­cu­pait le poste de pre­mière vice-pré­si­dente de l’or­ga­ni­sa­tion avant le vote. « Je te­nais à vous dire mer­ci pour ces deux an­nées de confiance », a in­di­qué la pré­si­dente sor­tante.

Ju­lie Bis­son­nette, dont le conjoint est en pro­jet de dé­mar­rage d’une ferme lai­tière is­su d’un trans­fert non ap­pa­ren­té, pré­voit d’ailleurs s’at­ta­quer à la fi­nan­cia­ri­sa­tion des terres agri­coles, un dos­sier qui pro­gresse trop len­te­ment, se­lon elle. « Avant, j’étais im­pli­quée dans la re­lève. Mais dans le fond, je ne connais­sais pas les vrais en­jeux. Là, je les vis, et je sais ce que c’est de cher­cher à s’éta­blir », a in­di­qué la jeune femme qui a fait de SaintHya­cinthe sa ré­gion d’adop­tion. Elle compte s’at­ta­quer en prio­ri­té au dos­sier de l’ac­cès aux ac­tifs pour la re­lève de la pro­vince. En ce qui concerne la FRAQ, elle sou­haite amé­lio­rer le fi­nan­ce­ment du ré­seau, ac­croître la com­mu­ni­ca­tion entre les 13 ré­gions et faire connaître da­van­tage l’or­ga­ni­sa­tion au grand pu­blic, bref, pour­suivre les ac­tions en­ta­mées par la pré­si­dente sor­tante.

À l’is­sue du vote de la FRAQ, où elle a été élue pré­si­dente, Ju­lie Bis­son­nette était sans voix.

Le mi­nistre Laurent Les­sard s’in­quiète de l’en­det­te­ment de la re­lève agricole.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.