Des si­nis­trés épongent la fac­ture

La Terre de chez nous - - LA UNE - MAR­TIN MÉ­NARD mme­[email protected]­terre.ca

Des agri­cul­teurs inon­dés au prin­temps 2017 disent n’avoir tou­jours pas re­çu de com­pen­sa­tion, mal­gré la pro­messe de mo­di­fier les pro­grammes. Ceux qui n’avaient pas sous­crit à l’as­su­rance ré­colte de­vront épon­ger la fac­ture.

« Quand on a été inon­dés, la mi­nistre et d’autres po­li­ti­ciens sont ve­nus sur place. Ils nous ont dit de ne pas avoir peur; qu’ils nous ai­de­raient. Mais de l’aide, il faut croire que je ne sais pas ce que c’est, car on n’a rien re­çu. Et j’ai man­gé une mau­dite perte », confie Jean Che­va­lier, pro­duc­teur bo­vin près de Ber­thier­ville. Il a no­tam­ment dû ache­ter du maïs pour nour­rir ses bêtes, car ce­lui qu’il avait se­mé sur ses 350 ar­pents ne s’est pas ren­du à terme. « Il a aus­si fal­lu tra­vailler une se­maine à deux hommes pour ra­mas­ser tout ce que les eaux avaient lais­sé. Il y avait des ba­rils, des planches, des di­vans et d’autres dé­bris par­tout sur mes terres. C’était dé­cou­ra­geant », se re­mé­more-t-il.

D’autres cas

Une tren­taine d’agri­cul­teurs de la ré­gion de La­nau­dière au­raient as­su­mé des pertes va­riant entre 10 000 $ et 160 000 $, es­time Claude La­flamme, di­rec­teur des po­li­tiques agri­coles à la Fé­dé­ra­tion de l’UPA de La­nau­dière. Et plu­sieurs d’entre eux, comme M. Che­va­lier, n’avaient pas co­ti­sé à l’as­su­rance ré­colte. « On se fiait beau­coup sur le pro­gramme Agri-relance pour les ai­der, mais pour des rai­sons po­li­tiques, il n’a pas dé­clen­ché. Le gou­ver- ne­ment nous a dit que les agri­cul­teurs pour­raient pas­ser par le mi­nis­tère de la Sé­cu­ri­té pu­blique. On est tou­jours dans l’attente. Et le mi­nistre Les­sard, res­pon­sable du dos­sier, n’a pas ré­pon­du of­fi­ciel­le­ment à la lettre qu’on lui a écrite », ex­plique M. La­flamme.

Dans les mains des po­li­ti­ciens

An­dré Ville­neuve, dé­pu­té de Ber­thier pour le Par­ti qué­bé­cois, a de­man­dé à l’As­sem­blée na­tio­nale : « Que vaut la pa­role de la vice-pre­mière mi­nistre de l’époque quand elle s’est en­ga­gée à mo­di­fier les pro­grammes? Le mi­nistre [de l’Agri­cul­ture] se cache dans les pro- grammes ac­tuels, mais ce n’est pas ça que la vice-pre­mière mi­nistre a dit aux agri­cul­teurs sur le ter­rain, les pieds dans l’eau. »

L’at­ta­chée de presse du mi­nistre Laurent Les­sard a spé­ci­fié à La Terre que les en­tre­prises agri­coles qui avaient sous­crit à l’as­su­rance ré­colte ont re­çu une aide fi­nan­cière to­ta­li­sant près de 500 000 $. Elle ajoute que les pro­duc­teurs qui ont fait le choix de ne pas sous­crire à cette as­su­rance ne se­ront peut-être pas in­dem­ni­sés. Ils de­vront faire ap­pel au fonds qu’ils ont ac­cu­mu­lé dans leur propre compte Agri-in­ves­tis­se­ment ou Agri-Qué­bec, un fonds in­di­vi­duel au­quel le gou­ver­ne­ment contri­bue pour ai­der spé­ci­fi­que­ment l’en­tre­prise lors des pé­riodes dif­fi­ciles. Au mo­ment de pu­blier, le mi­nistre n’avait pas com­men­té la pro­messe de mo­di­fier les pro­grammes pour ve­nir en aide aux agri­cul­teurs.

Que pen­sez-vous de l’aide du gou­ver­ne­ment pour les si­nis­trés? [email protected]­terre.ca

« Que vaut la pa­role de la vice-pre­mière mi­nistre de l’époque quand elle s’est en­ga­gée à mo­di­fier les pro­grammes? » – An­dré Ville­neuve, dé­pu­té de Ber­thier (PQ)

Jean Che­va­lier dit n’avoir rien re­çu de l’aide pro­mise haut et fort par les po­li­ti­ciens au mo­ment des inon­da­tions du prin­temps 2017.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.