La sai­son hor­ti­cole est lan­cée!

Avec 20 °C au ther­mo­mètre, les pro­duc­teurs maraîchers de la Mon­té­ré­gie se sont rués aux champs ces der­niers jours pour se­mer et trans­plan­ter ra­dis, lai­tues, oi­gnons, cé­le­ris, ca­rottes et autres. Mal­heu­reu­se­ment, tous les tra­vailleurs mexi­cains n’ont pas e

La Terre de chez nous - - LA UNE - MYRIAM LAPLANTE EL HAÏLI mla­[email protected]­terre.ca @My­riamLa­plan­teE

Pour Pas­cal Roy, de Mul­ti­plants, la sai­son dé­bute peut-être avec une se­maine de re­tard par rap­port à l’an­née der­nière, mais elle dé­marre en lion. En deux jours, il a li­vré près de deux mil­lions de trans­plants chez ses clients pro­duc­teurs de la Mon­té­ré­gie. « Jus­qu’à main­te­nant, on a li­vré la lai­tue, le bro­co­li, les oi­gnons, et le cé­le­ri va sor­tir bien­tôt », in­dique ce der­nier.

Dès le ven­dre­di 20 avril, MarcAn­dré Che­nail, des Fermes du so­leil à Sainte-Clo­tilde, a se­mé les ra­dis. Lun­di et mar­di, c’était le tour des oi­gnons verts, du per­sil, de la co­riandre, de l’aneth, des ca­rottes et des oi­gnons à être mis en terre. « On a beau­coup de choses de se­mées pour ce temps-ci de la sai­son et les condi­tions sont très belles : le sol est sec et chaud, sou­tient-il. On ne se­ra pro­ba­ble­ment pas en re­tard sur l’an­née pas­sée avec les tem­pé­ra­tures qu’on an­nonce pour les pro­chaines se­maines. »

Les sols sont bien drai­nés et ne contiennent que très peu de mor­ceaux de glace, ren­ché­rit le propriétaire du Po­ta­ger Rien­deau, Cler­mont Rien­deau. Lors du pas­sage de La Terre à Saint-Ré­mi, les tra­vailleurs s’af­fai­raient à mettre 600 000 plants de lai­tues ro­maines et pom­mées en terre, dont la ré­colte est pré­vue au­tour de la Saint-JeanBap­tiste. S’en­sui­vront les cé­le­ris et les oi­gnons.

Pour le mar­ché des pri­meurs, Amé­lie St-Jacques trans­plan­tait 10 acres d’oi­gnons jaunes aux Jar­dins Ste-Clo­tilde le mar­di 24 avril. « C’est un beau dé­but de prin­temps; on est très contents », sou­ligne-t-elle.

La pluie pré­vue mer­cre­di et jeu­di pousse les pro­duc­teurs à « trans­plan­ter [mar­di] soir jus­qu’à ce qu’il fasse noir », af­firme Jean-Claude Gué­rin. En deux jours, ses équipes ont plan­té 15 acres de lai­tues, 8 acres d’oi­gnons et 4 acres de ca­rottes.

Tra­vailleurs mexi­cains

Pour la pre­mière fois cette an­née, Cler­mont Rien­deau a fait ve­nir des tra­vailleurs gua­té­mal­tèques, et heu­reu­se­ment, car au­tre­ment, il n’au­rait pu en­ta­mer sa sai­son. En ef­fet, ses tra­vailleurs mexi­cains, les plus ex­pé­ri­men­tés, n’ar­ri­ve­ront pas avant trois se­maines.

Et il n’est pas le seul. Le consul­tant en im­mi­gra­tion à l’Union des pro­duc­teurs agri­coles (UPA), De­nis Roy, parle d’un pro­blème pan­ca­na­dien aux ori­gines mul­tiples. D’une part, le gou­ver­ne­ment du Mexique avait l’ha­bi­tude de trans- mettre les de­mandes de per­mis de tra­vail en ver­sion pa­pier au gou­ver­ne­ment ca­na­dien. Or, l’été der­nier, le gou­ver­ne­ment ca­na­dien au­rait ré­cla­mé des ver­sions élec­tro­niques des de­mandes, ce qui oc­ca­sionne cette an­née des er­reurs et du re­tard dans le trai­te­ment des dos­siers. « Le gou­ver­ne­ment du Mexique en­voie des de­mandes de per­mis de tra­vail avec des er­reurs dans les noms, les dates de nais­sance, etc. L’al­ler-re­tour de cor­rec­tions cause des dé­lais in­ter­mi­nables », ex­plique De­nis Roy.

D’autre part, une mise à jour du sys­tème in­for­ma­tique de Ser­vice Ca­na­da a re­tar­dé l’émis­sion des études d’im­pact sur le mar­ché du tra­vail pour quelque 300 tra­vailleurs mexi­cains et gua­té­mal­tèques, mais la si­tua­tion se ré­sorbe, se­lon De­nis Roy.

Le Po­ta­ger Rien­deau a en­ta­mé sa sai­son avec les trans­plants de lai­tues pom­mées. Les tra­vailleurs mexi­cains ne sont pas en­core ar­ri­vés au Po­ta­ger Rien­deau, ce qui oblige le propriétaire à faire ve­nir des tra­vailleurs de Mon­tréal pour la jour­née.

La Lé­gu­mière Y.C. ve­nait de se faire li­vrer ses plants lors du pas­sage de La Terre à Saint-Ré­mi.

Sous ces bâches, Marc-An­dré Che­nail, des Fermes du so­leil à Sainte-Clo­tilde, montre les jeunes plants de ra­dis tout juste ger­més.

Les trans­plants de cé­le­ris « sor­ti­ront » dans quelques jours des serres de Pas­cal Roy, chez Mul­ti­plants, à Saint-Ré­mi.

Amé­lie St-Jacques, des Jar­dins Ste-Clo­tilde, a trans­plan­té 10 acres d’oi­gnons jaunes.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.