Les dé­bats sur les quo­tas et la conven­tion sapent le mo­ral des éle­veurs

La Terre de chez nous - - VOLAILLES | MARAÎCHERS -

DRUMMONDVILLE — C’est dans un cli­mat par­ti­cu­lier que s’est te­nue l’as­sem­blée gé­né­rale an­nuelle des Éle­veurs de vo­lailles du Qué­bec (EVQ), alors que deux dé­ci­sions ma­jeures sont tou­jours en sus­pens de­vant la Ré­gie des mar­chés agri­coles et ali­men­taires du Qué­bec.

En marge de l’as­sem­blée, di­vers pro­duc­teurs ont confir­mé à La Terre leur dé­cou­ra­ge­ment par rap­port à l’ab­sence de dé­ci­sion sur la mise en place d’un sys­tème cen­tra­li­sé d’échange des quo­tas qui per­met­trait la fin du mo­ra­toire sur leur trans­fert. Un pro­duc­teur qui pré­fé­rait de­meu­rer ano­nyme dou­tait même de la conclu­sion éven­tuelle de ce dos­sier. « Il est mi­nuit et dix », a men­tion­né Pierre-Luc Le­blanc, pré­sident des EVQ, qui s’at­tend à une conclu­sion ra­pide sur cet élé­ment qui crée une « ten­sion » entre les éle­veurs et l’in­dus­trie.

L’autre dé­ci­sion à ve­nir est l’ar­bi­trage de la fu­ture conven­tion de mise en mar­ché qui a oc­cu­pé la Ré­gie pen­dant 44 jours d’au­diences. L’en­jeu prin­ci­pal est le main­tien ou non des vo­lumes d’ap­pro­vi­sion­ne­ment ga­ran­tis pour les ache­teurs. « On vou­lait par­ler des pou­voirs de mar­ché en­semble », a in­di­qué Pierre-Luc Le­blanc à pro­pos d’un huis clos te­nu pen­dant l’as­sem­blée afin de per­mettre aux pro­duc­teurs de faire le point sur cet en­jeu sans la pré­sence des nom­breux in­vi­tés et ob­ser­va­teurs de l’in­dus­trie qui étaient sur place le 18 avril.

Le prix du pou­let est un autre élé­ment ma­jeur de la pro­chaine conven­tion et le pré­sident pré­cise qu’un pro­jet de cal­cul d’un coût de pro­duc­tion na­tio­nal avec des ajus­te­ments pro­vin­ciaux pour­rait faire l’ob­jet de dis­cus­sions pro­chai­ne­ment. « Les ache­teurs tra­vaillent dé­jà na­tio­na­le­ment sur les coûts de pro­duc­tion », in­dique le pré­sident des EVQ. Cet élé­ment est dé­ter­mi­nant pour fixer le prix dans un sys­tème de ges­tion de l’offre et contri­bue­rait à plus de « trans­pa­rence, de la ferme jus­qu’au consommateur ».

Pierre-Luc Le­blanc en­vi­sage une éva­lua­tion du coût de pro­duc­tion du pou­let sur une base na­tio­nale avec des ajus­te­ments pro­vin­ciaux.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.