Le prix du lait au plus bas de­puis 14 ans

La Terre de chez nous - - LA UNE - JULIE MER­CIER ju­mer­[email protected] la­terre.ca @ju­mer­cierTCN Que pen­sez-vous de la hausse de prix du lait pro­po­sée par les Pro­duc­teurs de lait du Qué­bec? [email protected]­terre.ca

Où s’ar­rê­te­ra la dé­grin­go­lade du prix du lait à la ferme? Après des mois de baisse constante, il vient d’at­teindre son plus bas ni­veau de­puis 2004.

En avril, le prix du lait à la ferme a at­teint les 64,12 $/hec­to­litre à la com­po­si­tion de ré­fé­rence, soit une chute de plus de 4 % en un mois. « Il manque au moins 8 $/hec­to­litre pour cou­vrir le coût de pro­duc­tion », se dé­sole le pré­sident des Pro­duc­teurs de lait du Qué­bec (PLQ), Bru­no Le­tendre, en en­tre­vue à La Terre.

Ce « prix ab­so­lu­ment in­ac­cep­table » s’ex­plique en grande par­tie par la di­mi­nu­tion des ventes de lait de consom­ma­tion, une classe payante. Une plus grande part de la pro­duc­tion a donc été re­di­ri­gée vers la fa­bri­ca­tion de beurre, gé­né­rant ain­si des sur­plus de so­lides non gras (SNG), qui tirent le prix vers le bas. M. Le­tendre pointe d’ailleurs du doigt les trans­for­ma­teurs qui « tardent à faire leurs in­ves­tis­se­ments pour va­lo­ri­ser ces sur­plus struc­tu­rels » (voir autre texte ci-des­sous).

So­lu­tion

In­quiets de la pé­ren­ni­té des fermes lai­tières, les PLQ plaident pour une aug­men­ta­tion de prix. L’or­ga­ni­sa­tion compte in­vo­quer la clause des cir­cons­tances ex­cep­tion­nelles pré­vue à l’En­tente na­tio­nale sur la mo­der­ni­sa­tion du sys­tème lai­tier ca­na­dien, mieux connue sous le vo­cable de la Stra­té­gie sur les in­gré­dients lai­tiers. Elle de­man­de­ra à la Com­mis­sion ca­na­dienne du lait (CCL) d’en­ta­mer un pro­ces­sus de consul­ta­tion pour re­voir le prix à la hausse. « Les cir­cons­tances de­mandent une cor­rec­tion ra­pide, sou­tient Bru­no Le­tendre. Ça prend des me­sures ex­cep­tion­nelles. »

Mé­con­ten­te­ment

À l’an­nonce de ce nou­veau re­cul du prix, les pro­duc­teurs se sont dé­chaî­nés sur les ré­seaux so­ciaux. Plu­sieurs ac­cu­saient les trans­for­ma­teurs de ti­rer pro­fit de la si­tua­tion alors que les prix au dé­tail ne bougent pas. Ils étaient éga­le­ment nom­breux à s’in­quié­ter de la san­té fi­nan­cière des en­tre­prises qui ont in­jec­té d’im­por­tantes sommes dans des pro­jets d’agran­dis­se­ment et de ré­no­va­tion de leurs ins­tal­la­tions, un mou­ve­ment sti­mu­lé par le Pro­gramme fé­dé­ral d’in­ves­tis­se­ment pour fermes lai­tières.

Plu­sieurs en ap­pellent main­te­nant à une ré­duc­tion de la pro­duc­tion. Le pré­sident des PLQ re­con­naît que la sur­pro­duc­tion n’aide pas. « Col­lec­ti­ve­ment, on fait trop de lait », note-t-il. De­puis le 1er mai, le droit de pro­duire a été am­pu­té de 1,5 % et quatre jour­nées ad­di­tion­nelles de pro­duc­tion pré­vues cet au­tomne ont été re­tran­chées. « La dé­ci­sion au­rait pu être plus dras­tique », af­firme M. Le­tendre. Le co­mi­té quo­ta des cinq pro­vinces de l’Est (P5), qui gèrent leur lait en com­mun, se re­ver­ra au dé­but du mois de juin. D’autres me­sures pour­raient alors être prises.

La crois­sance des ventes dans les classes moins lu­cra­tives a di­lué le prix du lait.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.