Des nou­velles de So­phie Thi­bault

– So­phie Thi­bault

La Terre de chez nous - - LA UNE - ARIANE DESROCHERS ades­ro­chers@la­terre.ca

LAU­REN­TIDES — Les ré­si­dents de Saint-Donat n’en étaient peut-être pas conscients à l’époque, mais ils ont as­sis­té aux pre­miers pas de So­phie Thi­bault dans le mé­tier. « On avait fait un bul­le­tin de nou­velles avec des amis voi­sins, en al­lant fil­mer sur la plage et dans le vil­lage, ra­conte-t-elle. C’était un bul­le­tin un peu sur­réa­liste, à moi­tié en cos­tume de bain avec un cha­peau de paille sur la tête. »

La chef d’an­tenne du bul­le­tin de nou­velles TVA 22h rit en se re­mé­mo­rant ces sou­ve­nirs de l’époque où ses pa­rents louaient un cha­let au bord du lac Oua­reau. « Tous mes étés, je les ai pas­sés à la cam­pagne, af­firme So­phie, et mon père avait fait pa­reil quand il était jeune. On a vrai­ment la na­ture dans notre ADN! »

Au­jourd’hui, la cam­pagne est même devenue un be­soin pour So­phie Thi­bault, qui se rend ré­gu­liè­re­ment à sa mai­son de Sainte-Mar­gue­rite-du-Lac-Mas­son. « Les fins de se­maine où je n’y vais pas, je m’en res­sens phy­si­que­ment », as­sure-t-elle, per­sua­dée qu’elle ne pour­rait pas sur­vivre au­tre­ment étant don­né son « mé­tier de fou ».

« C’est ma fa­çon de faire un peu de co­hé­rence car­diaque, de faire un bon équi­libre entre la tête et le coeur », in­dique la grande dame de l’in­for­ma­tion. Cette der­nière aime par­ti­cu­liè­re­ment se le­ver tôt pour al­ler prendre son ca­fé sur le quai.

L’amie des oi­seaux

Les oi­seaux sont très pré­sents dans la vie de celle qui exerce éga­le­ment le mé­tier de pho­to­graphe. « La mai­son est très bird­friend­ly! » af­firme-t-elle, en fai­sant al­lu­sion aux ni­choirs qu’elle ins­talle chaque prin­temps et aux dif­fé­rentes sortes de nour­ri­ture ache­tées pour plaire à toutes les es­pèces. Ses ran­don­nées en fo­rêt lui offrent par­fois de belles sur­prises, comme la dé­cou­verte l’an der­nier d’une pa­ru­line bleue ni­chant sur le sen­tier qui mène à sa de­meure. « Je n’avais ja­mais vu ça », s’en­thou­siasme-t-elle.

La pho­to­graphe par­ti­ci­pe­ra au Grand Dé­fi Qué­becOi­seaux, le 26 mai, au re­fuge fau­nique Mar­gue­rite-d’You­ville, un en­droit qu’elle af­fec­tionne par­ti­cu­liè­re­ment en Mon­té­ré­gie et dont elle vante l’em­pla­ce­ment si­tué en plein cor­ri­dor mi­gra­toire. Son équipe s’est lan­cé le dé­fi d’ob­ser­ver 55 es­pèces d’oi­seaux en une jour­née. Cette mis­sion d’ob­ser­va­tion re­pré­sen­te­ra un double dé­fi pour So­phie : « J’ai beau­coup de mal à lais­ser de cô­té mon ap­pa­reil pho­to pour sor­tir mes ju­melles. J’ai tou­jours peur de ra­ter une prise ex­cep­tion­nelle… »

« J’ai un be­soin phy­sique de me connec­ter aux arbres et de voir le lac. »

La chef d’an­tenne So­phie Thi­bault voue une pas­sion sans bornes à la pho­to­gra­phie. Sa ca­mé­ra n’est ja­mais loin la fin de se­maine lors­qu’elle se ré­fu­gie dans les Lau­ren­tides.

L’an der­nier, la pho­to­graphe s’est le­vée très tôt pour par­tir à la dé­cou­verte d’une pa­ru­line bleue qu’elle en­ten­dait ga­zouiller.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.