Dé­pis­tage de pu­ce­rons et d’aleu­rodes dans les frai­sières du Qué­bec

La Terre de chez nous - - DE L'ÉCOLE À LA TERRE - PHANIE BON­NEAU, M. SC. Les tra­vaux de re­cherche ont per­mis de suivre les po­pu­la­tions d’in­sectes vec­teurs de vi­rus pen­dant deux ans dans 17 frai­sières ré­par­ties dans 13 ré­gions pro­duc­trices de la pro­vince.

mar­brure du frai­sier, le vi­rus de la jau­nisse du frai­sier, le vi­rus des ner­vures li­sé­rées du frai­sier, le vi­rus de la fri­so­lée du frai­sier et la pal­li­dose du frai­sier.

Le prin­ci­pal in­secte vec­teur connu pour les quatre pre­miers vi­rus est le pu­ce­ron du frai­sier, alors que la pal­li­dose du frai­sier est trans­mise par l’aleu­rode des serres.

55 es­pèces de pu­ce­rons

Les pu­ce­rons sont par­mi les plus im­por­tants ra­va­geurs de cultures au monde, à cause de leur ca­pa­ci­té à trans­mettre des vi­rus. L’in­ven­taire ef­fec­tué à l’aide de pièges-bols jaunes dé­montre la pré­sence de 55 es­pèces de pu­ce­rons dans les fraises culti­vées au Qué­bec. Fait éton­nant, le pu­ce­ron du frai­sier, qui est in­féo­dé à cette plante, n’est pas le plus abon­dant. Le pu­ce­ron du ché­no­pode,

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.