Dé­ve­lop­per un mar­ché en émer­gence, c’est gra­ti­fiant

La Terre de chez nous - - MA PASSION AGRICOLE | JEUX - SERGE PAGEAU

En dé­cembre 2016, avec mon am­bi­tion na­tu­relle, j’ob­tiens la confiance des membres et la pré­si­dence d’Ail Qué­bec. Qua­torze mois plus tard seule­ment, je sol­li­cite la di­rec­tion gé­né­rale avec un grand en­thou­siasme. Croire au po­ten­tiel de cette in­dus­trie et au sou­tien des pro­duc­teurs de l’ail du Qué­bec ali­mente ma dé­ter­mi­na­tion à fon­cer droit de­vant.

Per­son­nel­le­ment, ac­com­plir des pro­jets, bâ­tir une in­dus­trie, dé­ve­lop­per un mar­ché, en pou­vant comp­ter sur des col­la­bo­ra­teurs hors pair, me donne l’éner­gie qu’il faut pour cette as­so­cia­tion.

J’ai la chance de faire par­tie de cette aven­ture au dé­but d’une nou­velle ère pour l’ail du Qué­bec, et je tente d’y faire hon­neur. Au Qué­bec, l’ailli­cul­ture2 est une in­dus­trie jeune, où tout est à faire; c’est ça qui est dy­na­mi­sant. L’ail de Chine, d’Espagne, du Chi­li, d’Ar­gen­tine et de l’On­ta­rio oc­cupe une grande par­tie du mar­ché qué­bé­cois. Heu­reu­se­ment, l’ail du Qué­bec re­tient l’at­ten­tion de plus en plus de consom­ma­teurs, de pro­duc­teurs agri­coles. Il y a un grand ter­rain de jeux de­vant, c’est à nous, ailli­cul­teurs, ailli­cul­trices du Qué­bec, d’en pro­fi­ter et de his­ser les voiles. Droit de­vaaaaant!

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.