Un re­tour vers l’op­ti­misme

La Terre de chez nous - - REVUE DES MARCHÉS -

Le 10 mai der­nier, le dé­par­te­ment de l’Agri­cul­ture des États-Unis (USDA) a pu­blié ses pre­mières es­ti­ma­tions de l’offre et de la de­mande dans le sec­teur des grains pour l’an­née 2018-2019. Après quelques an­nées de calme plat sur les mar­chés, les pré­vi­sions de l’USDA in­diquent qu’il faut s’at­tendre cette fois-ci à un re­dres­se­ment des prix pour les prin­ci­paux grains en rai­son d’une di­mi­nu­tion des stocks, tant aux États-Unis qu’à l’in­ter­na­tio­nal.

Chez nos voi­sins du Sud, les ren­de­ments du maïs se­ront sous le som­met his­to­rique de l’an pas­sé, mais près de ceux de 2016. Par rap­port à l’an­née der­nière, la pro­duc­tion se­ra in­fé­rieure de 3,9 % et les stocks chu­te­ront de 22,9 %. Le prix moyen du maïs s’ap­pré­cie­ra de 40 ¢ US/bu. En ce qui concerne le soya, les ren­de­ments se si­tue­ront sous ceux des deux an­nées pré­cé­dentes. En re­gard de l’an­née pas­sée, la ré­colte dé­cli­ne­ra de 2,6 % et les stocks s’ame­nui­se­ront de 21,7 %. Le prix mé­dian aug­men­te­ra alors de 65 ¢ US/bu.

En ce qui a trait à la pré­sente an­née ré­colte en Amé­rique du Sud, les es­ti­ma­tions de la deuxième ré­colte de maïs au Bré­sil ont été ré­duites de 5 mil­lions de tonnes (Mt), tan­dis que celles du soya ont été re­haus­sées de 2 Mt, en­re­gis­trant ain­si un nou­veau re­cord à 117 Mt. En Ar­gen­tine, les dé­boires de la ré­colte cou­rante – l’une des pires sai­sons de­puis les der­nières an­nées – ont pous­sé l’USDA à re­voir à la baisse la pro­duc­tion de soya de 1 Mt.

Pour l’an­née 2018-2019, l’USDA semble avoir fait fi des me­naces de guerre com­mer­ciale entre les États-Unis et la Chine, car les ex­por­ta­tions amé­ri­caines et la consom­ma­tion chi­noise pro­gres­se­ront. En ef­fet, les im­por­ta­tions chi­noises de soya s’élè­ve­ront de 6 Mt pour le soya, ce

L’offre et la de­mande pour le maïs et le soya aux États-Unis

qui se­ra un nou­veau re­cord à 103 Mt, et la de­mande four­ra­gère s’ac­cen­tue­ra de 5 Mt pour le maïs. Fi­na­le­ment, les stocks mon­diaux chu­te­ront de 18,3 % pour le maïs et de 5,9 % pour le soya.

Évi­dem­ment, ces pro­jec­tions pour­raient chan­ger pen­dant l’été et une ques- tion de­meure en sus­pens : étant don­né cette nou­velle pers­pec­tive haus­sière, les pro­duc­teurs amé­ri­cains sè­me­ront-ils réel­le­ment moins de maïs et de soya?

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.