Quelle gra­mi­née choi­sir en mé­lange avec la lu­zerne?

La Terre de chez nous - - AGROMÉTÉO - — Gaë­tan Trem­blay, Gilles Bélanger, Ju­lie La­jeu­nesse et An­nie Claes­sens, — Flo­rence Po­mer­leau-La­casse et Phi­lippe Se­guin, — Anne-Ma­rie Ri­chard, Ra­chel Ger­vais et Édith Char­bon­neau,

La fléole des prés de­meure une gra­mi­née in­té­res­sante sous notre cli­mat ac­tuel. Le ren­de­ment et la va­leur nu­tri­tive du mé­lange lu­zerne-fléole des prés fi­gu­raient par­mi les plus éle­vés lors de com­pa­rai­sons de dif­fé­rents mé­langes lu­zerne-gra­mi­née que nous avons ef­fec­tuées pen­dant trois an­nées de pro­duc­tion sur trois sites qué­bé­cois.

La fléole des prés est donc bien adap­tée aux condi­tions fraîches et hu­mides du Qué­bec. Les chan­ge­ments cli­ma­tiques pré­vus, par contre, en­traî­ne­ront des tem­pé­ra­tures plus éle­vées, une plus grande ac­cu­mu­la­tion de de­grés­jours et des chan­ge­ments dans la dis­tri­bu­tion des pré­ci­pi­ta­tions. Le re­gain de la fléole des prés est sou­vent faible en pé­riode chaude et sèche, et les chan­ge­ments cli­ma­tiques an­non­cés pour­raient ac­cen­tuer ce pro­blème. Quelles se­raient alors les gra­mi­nées four­ra­gères à pri­vi­lé­gier?

En mé­lange avec la lu­zerne, la fé­tuque éle­vée, la fé­tuque des prés et le brome des prés étaient as­so­ciés à des pro­duc­tions de lait es­ti­mées à l’hec­tare com­pa­rables à celle du mé­lange lu­zerne-fléole des prés. Ces trois gra­mi­nées re­pré­sentent donc des so­lu­tions de re­change pos­sibles à la fléole des prés, et ce, par­tout au Qué­bec.

Fé­tuque éle­vée

Nos es­sais en champ ont dé­mon­tré que la fé­tuque éle­vée pou­vait avan­ta­geu­se­ment rem­pla­cer la fléole des prés. Par contre, cer­tains pro­duc­teurs lui re­pro­che­raient un manque d’ap­pé­tence. Nous avons donc com­pa­ré ces deux gra­mi­nées four­ra­gères dans l’ali­men­ta­tion de la vache lai­tière.

Les vaches nour­ries avec des ra­tions à base d’en­si­lage pré­fa­né de fléole des prés ou de fé­tuque éle­vée avaient une prise ali­men­taire, une pro­duc­tion lai­tière et une te­neur en gras du lait si­mi­laires. Les vaches nour­ries avec des ra­tions à base d’en­si­lage de­mi-sec de fé­tuque éle­vée, plu­tôt qu’à base d’en­si­lage pré­fa­né, consom­maient moins, mais avaient une pro­duc­tion lai­tière si­mi­laire. La fé­tuque éle­vée, en en­si­lage pré­fa­né (35 % MS) ou de­mi-sec (50 % MS), peut donc rem­pla­cer la fléole des prés dans les ra­tions des vaches lai­tières.

Pour plus de dé­tails concer­nant cette étude, consultez le texte de notre confé­rence pré­sen­tée au Col­loque sur les plantes four­ra­gères de même qu’au Fo­rum tech­no­lo­gique No­va­lait de 2018 :

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.