Sur les traces d’Eliot Co­le­man

La Terre de chez nous - - CHRONIQUE ACCIDENT DE TRAVAIL - GUILLAUME CLOUTIER guillau­me­clou­tier@ la­terre.ca @guillaume.clou­tier1

Cette se­maine dans Les fer­miers, Jean

Mar­tin et Myr­tha partent en road

trip dans le Maine pour le Com­mon Ground Coun­try Fair, une grande foire agri­cole qui ras­semble une tonne de vieux hip­pies – ce n’est pas moi, mais Jean-Mar­tin qui le dit – qui va­lo­risent l’agri­cul­ture bio­lo­gique comme dans le temps.

Ef­fec­ti­ve­ment, quand on re­garde l’am­biance qui règne à la foire, on se dit que Wood­stock 69 ne s’est ja­mais ter­mi­né. J’avoue que ça fai­sait du bien de voir des en­fants jouer dans le car­ré de sable, cou­rir, crier et s’amu­ser dans le foin. Ça fait chan­ge­ment des fou­tues ta­blettes et des cel­lu­laires!

J’ai aus­si été frap­pé de voir à quel point Jean-Mar­tin est connu et re­con­nu. On le voit comme une source d’ins­pi­ra­tion. Quel­qu’un lui a même de­man­dé si c’était lui « le gars qui fait tout sur un hec­tare. » Eh oui, c’est lui!

La vi­site à la foire était aus­si l’oc­ca­sion de ren­con­trer Eliot Co­le­man, ami et sur­tout men­tor de Jean-Mar­tin. M. Co­le­man est l’un des pre­miers à avoir écrit sur l’agri­cul­ture de pe­tite sur­face. Il est le fer­mier le plus connu et cé­lé­bré aux États-Unis. C’est d’ailleurs lui qui a dé­ve­lop­pé la plu­part des ou­tils que Jean-Mar­tin uti­lise à sa ferme.

Les deux en­tre­tiennent une très belle re­la­tion, du genre père-fils spi­ri­tuel. C’est pro­ba­ble­ment pour ça qu’on a droit à une vi­site de la ferme de M. Co­le­man, juste à temps pour al­ler ra­mas­ser les algues ma­rines dont Eliot se sert pour fer­ti­li­ser ses terres. Il s’est d’ailleurs ache­té un trac­teur tout ré­cem­ment, car il était fa­ti­gué de tout char­rier à la brouette. Ima­gi­nez… son tout pre­mier trac­teur à 75 ans. C’est am­ple­ment mé­ri­té!

Mais la ce­rise sur le sun­dae, c’est sans contre­dit la serre amo­vible avec 10 roues de brouettes. De chaque cô­té du tun­nel se trouvent cinq trous, dans les­quels on place une tige mé­tal­lique sur la­quelle est fixée la roue. Une fois que tout est en place, la serre se dé­place fa­ci­le­ment, ou plu­tôt, comme sur des rou­lettes!

Des dé­parts

Une fois bien res­sour­cés dans le mer­veilleux monde agri­cole du Maine, Jean-Mar­tin et Myr­tha re­tournent à la Ferme des Quatre-Temps, où l’on sou­ligne le grand dé­part d’An­nie-Claude et Jus­tine. C’est leur der­nière jour­née à la ferme. Leur for­ma­tion est ter­mi­née et elles de­vront do­ré­na­vant vo­ler de leurs propres ailes. Jean-Mar­tin leur a d’ailleurs pré­pa­ré un pe­tit ca­deau sou­ve­nir, une bi­nette sur roue double sur la­quelle il a ins­crit le nom de ses deux em­ployées.

Que d’émo­tions en cette fin d’épi­sode! J’es­père qu’on au­ra le temps d’es­suyer nos larmes d’ici le pro­chain.

Eliot Co­le­man a gran­de­ment ins­pi­ré Jean-Mar­tin dans son che­mi­ne­ment de vie.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.