Deux stra­té­gies pour re­lan­cer le bois

Le peu­plier fait par­tie des bois or­phe­lins pour les­quels il manque d’usines de trans­for­ma­tion. La ré­ou­ver­ture de l’usine de Cham­bord pour­rait contri­buer à en écou­ler.

La Terre de chez nous - - BOIS - THIER­RY LARIVIÈRE tla­ri­[email protected] la­terre.ca

Peu avant la fin de la der­nière ses­sion par­le­men­taire et avant les élec­tions, le gou­ver­ne­ment du Qué­bec a lan­cé une stra­té­gie na­tio­nale de pro­duc­tion de bois et une autre pour fa­vo­ri­ser la trans­for­ma­tion. Des ques­tions im­por­tantes de­meurent tou­te­fois sans ré­ponse pour les pro­duc­teurs fo­res­tiers, no­tam­ment sur l’uti­li­sa­tion des « bois or­phe­lins ».

La Stra­té­gie de dé­ve­lop­pe­ment de l’in­dus­trie qué­bé­coise des pro­duits fo­res­tiers 2018-2023 contient 43 me­sures pour 827 M$ au to­tal. Les ob­jec­tifs sont l’in­no­va­tion, la mo­der­ni­sa­tion des équi­pe­ments et des pro­cé­dés, la ré­gle­men­ta­tion et les po­li­tiques pu­bliques, l’en­vi­ron­ne­ment d’af­faires et les mar­chés.

« C’est plein de me­sures qui vont ai­der nos clients, mais cette stra­té­gie n’aborde pas le pro­blème du bois or­phe­lin », a com­men­té MarcAn­dré Cô­té, di­rec­teur gé­né­ral de la Fé­dé­ra­tion des pro­duc­teurs fo­res­tiers du Qué­bec (FPFQ). Se­lon ce der­nier, quelque 2 mil­lions de mètres cubes de bois ne trouvent pas pre­neur, no­tam­ment le ré­si­neux de pe­tite taille, le bois de tor­deuse trop sec ou le peu­plier. « Il manque d’usines pour ce bois-là », dé­plore Marc-An­dré Cô­té, qui sa­lue la ré­ou­ver­ture pré­vue de l’usine de Nor­bord du Sa­gue­nay–Lac-Saint-Jean, qui de­vrait per­mettre d’écou­ler du peu­plier dans cette ré­gion en 2019. Cette usine, mieux connue sous le nom de Loui­sia­na-Pa­ci­fic, était fer­mée de­puis 2008.

Pro­duc­tion de bois

La Stra­té­gie na­tio­nale de pro­duc­tion de bois est beau­coup moins avan­cée que celle pour l’in­dus­trie puisque le pro­ces­sus de consul­ta­tion qui ser­vi­ra à son éla­bo­ra­tion a été lan­cé le 5 juin. Cette stra­té­gie s’ajou­te­ra au plan d’ac­tion sur la mo­bi­li­sa­tion des bois de la fo­rêt pri­vée 2016-2019.

Les ob­jec­tifs sont de pro­duire des bois éco­no­mi­que­ment in­té­res­sants, de ré­col­ter le bois dis­po­nible, de faire en sorte que la fo­rêt pri­vée contri­bue à la ri­chesse col­lec­tive et à la lutte aux chan­ge­ments cli­ma­tiques, et de fa­vo­ri­ser l’in­no­va­tion et les connais­sances.

L’ébauche de la Stra­té­gie qui sert de base à la consul­ta­tion pro­pose no­tam­ment d’aug­men­ter les parts de mar­ché pour les bois de la fo­rêt pri­vée et de sou­te­nir les pro­duc­teurs fo­res­tiers dans la com­mer­cia­li­sa­tion des bois. La com­mer­cia­li­sa­tion et le prix de­meurent dé­ter­mi­nants dans la mo­bi­li­sa­tion des bois de la fo­rêt pri­vée.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.