Di­mi­nu­tion du quo­ta de 3,5 % : « Il au­rait fal­lu se ré­veiller avant »

La Terre de chez nous - - REVUE DES MARCHÉS - MAR­TIN MÉ­NARD mme­[email protected] la­terre.ca

La ré­duc­tion du droit de pro­duire de 3,5 % et le re­trait des jour­nées ad­di­tion­nelles de pro­duc­tion au­tom­nale créent du mé­con­ten­te­ment chez les pro­duc­teurs de lait qué­bé­cois.

« Je com­prends le prin­cipe de la ges­tion de l’offre et je n’ai rien contre cette coupe de pro­duc­tion, mais je trouve fâ­chant qu’on n’ait pas re­çu le si­gnal plus tôt cet hi­ver que les usines ne pren­draient pas tout le lait. La ré­serve de beurre ne s’est pas rem­plie du jour au len­de­main; il au­rait fal­lu se ré­veiller avant! » dé­plore Ni­co­las Mailloux, pro­duc­teur lai­tier de Gran­by en Mon­té­ré­gie.

Il ex­plique que plu­sieurs de ses confrères ont, comme lui, gar­dé des vaches pour pro­duire les vo­lumes de lait de­man­dés et syn­chro­ni­sé des dates de vê­lage afin de pro­fi­ter des jour­nées sup­plé­men­taires de pro­duc­tion d’au­tomne.

Au Centre-du-Qué­bec, l’agri­cul­trice Émi­lieSo­phie Pa­ren­teau dit avoir elle aus­si pré­vu des vê­lages pour ré­pondre à la de­mande au­tom­nale. « La pro­duc­tion lai­tière, ça de­mande de la pla­ni­fi­ca­tion. On ne peut pas ar­rê­ter les vê­lages! C’est ce que je trouve plate de la dé­ci­sion », cri­tique- t-elle. La co­pro­prié­taire ajoute que, glo­ba­le­ment, cette ré­duc­tion du droit de pro­duire en­traî­ne­ra un nombre ac­cru d’ani­maux à vendre, ac­com­pa­gné d’un prix à la baisse.

En com­pa­rant le gra­phique des be­soins to­taux en ki­los de ma­tière grasse à ce­lui de la pro­duc­tion, Ni­co­las Mailloux men­tionne que, dès le moins de jan­vier, il ap­pa­rais­sait clair qu’il y au­rait trop de lait. « On ques­tion­nait [les gens de] la Fé­dé­ra­tion et ils nous di­saient : “Faites-vous-en pas, on va le pla­cer, le lait.” Mais ça n’a pas été le cas », fait-il re­mar­quer.

La Fé­dé­ra­tion ré­pond

Le porte-pa­role de la Fé­dé­ra­tion, Fran­çois Du­mon­tier, ré­pond que, dès le 21 avril der­nier, les pro­duc­teurs ont été in­for­més que les stocks de beurre avaient été re­cons­ti­tués. Le droit de pro­duire a été ré­duit de 1,5 % en date du 1er mai. Des jour­nées d’au­tomne ont éga­le­ment été re­tran­chées. « Il a été aus­si in­di­qué, à ce mo­ment, que d’autres ajus­te­ments se­raient pris se­lon l’évo­lu­tion de la pro­duc­tion et de la de­mande », sou­ligne M. Du­mon­tier.

Ni­co­las Mailloux, pro­duc­teur lai­tier de Gran­by, trouve fâ­chant de ne pas avoir re­çu plus tôt le si­gnal de cette di­mi­nu­tion du quo­ta de 3,5 %.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.