Un pour tous et tous pour un!

La Terre de chez nous - - MA FAMILLE AGRICOLE - JO­HANNE MAR­TIN Correspondante ré­gio­nale re­dac­[email protected] la­terre.ca

Diane Martineau ne compte plus les fois où elle et son conjoint Sylvain Pa­quet se sont fait dire que la na­ture ne les avait pas fa­vo­ri­sés. « Les gens nous rap­pe­laient que nous avions seule­ment des filles, donc au­cune re­lève », rap­porte-t-elle. À ceux-là, ils ré­pondent au­jourd’hui qu’Anne-So­phie est bien en selle, pleine de pro­jets et dé­ter­mi­née à pour­suivre l’oeuvre amor­cée à la ferme fa­mi­liale.

NEU­VILLE — L’agri­cul­ture im­pose un mode de vie exi­geant, mais les Martineau-Pa­quet, à la tête de la Ferme Syl­dia, se sont tou­jours fait un de­voir d’abor­der les tâches quo­ti­diennes dans le plai­sir. Une phi­lo­so­phie qui per­dure en­core chez les filles du couple, Ma­rieC­laude et les ju­melles Anne-So­phie et Catherine, même si une seule a of­fi­ciel­le­ment choi­si d’en­vi­sa­ger son ave­nir sur la terre fa­mi­liale.

« Les filles sont nées à 16 mois d’in­ter­valle. Nous avons connu des pé­riodes très in­tenses, mais elles nous ac­com­pa­gnaient à l’étable et nous les em­me­nions avec nous dans les voyages de foin. Très jeunes, elles ont gé­ré un pe­tit com­merce d’oeufs grâce au­quel elles ont pu s’ache­ter une console de jeux Wii. Les filles ont ap­pris tôt à tra­vailler, à avoir des res­pon­sa­bi­li­tés », ra­conte Diane Martineau.

Alors que le grand-père de Sylvain pos­sé­dait la ferme gé­né­ra­liste type d’an­tan, son père a sui­vi le cou­rant qui a mar­qué les an­nées 1960 et conver­ti celle-ci en ex­ploi­ta­tion lai­tière. En 1994, le re­pré­sen­tant de la troi­sième gé­né­ra­tion l’a re­prise et a main­te­nu sa vo­ca­tion jus­qu’en 2013, mo­ment où le quo­ta de lait a été ven­du. Au­jourd’hui, de nou­velles ini­tia­tives animent la vie des Martineau-Pa­quet.

Che­vreaux et com­pa­gnie

Anne-So­phie, fi­nis­sante en ges­tion et tech­no­lo­gies d’en­tre­prise agri­cole au Cé­gep de Lé­vis-Lau­zon, rêve d’une pro­duc­tion di­ver­si­fiée com­pre­nant des chèvres, des pou­lets, des dindes et des porcs au pâ­tu­rage pour pé­ren­ni­ser la Ferme Syl­dia. À l’été 2016, des che­vreaux, une dou­zaine main­te­nant, se sont dé­jà ajou­tés aux ac­ti­vi­tés pré­exis- tantes d’en­grais­se­ment de bo­vins de bou­che­rie et à la vente de foin. « J’ai­mais le boeuf, mais je suis pe­tite et c’est dif­fi­cile à ma­ni­pu­ler, com­mente la prin­ci­pale in­té­res­sée. J’ai lu un ar­ticle et j’ai dé­ci­dé par la suite de me pro­cu­rer mes pre­miers che­vreaux, d’en faire un nou­veau pro­jet. L’orien­ta­tion que nous avons prise est de faire de la vente à la ferme. Toutes les dé­marches en vue d’ob­te­nir les per­mis requis ont été réa­li­sées. Nous sommes prêts pour la vente au dé­tail. »

Les ju­melles Catherine et Anne-So­phie et leurs pa­rents, Sylvain Pa­quet et Diane Martineau, tirent leur force du sou­tien mu­tuel. Ab­sente de la pho­to : Ma­rie-Claude.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.