Les lé­gumes moins af­fec­tés que les fraises

La Terre de chez nous - - CLIMAT - M.L.

Les cultures ma­raî­chères ont été peu af­fec­tées par la vague de cha­leur des der­niers jours. « À part des pe­tites par­celles de brû­lures, les pro­duc­teurs [ma­raî­chers] s’en tirent re­la­ti­ve­ment bien », in­dique le di­rec­teur gé­né­ral de l’As­so­cia­tion des pro­duc­teurs ma­raî­chers du Qué­bec, An­dré Plante.

Le pro­blème, c’est qu’avec la cha­leur, tous les lé­gumes poussent en même temps et de gros vo­lumes ar­rivent sur le mar­ché qué­bé­cois. Les pro­duc­teurs es­pèrent que les consom­ma­teurs ré­pon­dront à l’ap­pel, au Qué­bec comme aux États-Unis.

Le bi­lan n’est pas aus­si po­si­tif dans la fraise. Le mû­ris­se­ment pré­ma­tu­ré des fruits a cau­sé une di­mi­nu­tion du ca­libre et en­traî­né une baisse de ren­de­ments. La cha­leur af­fec­te­ra aus­si les ren­de­ments de fraises d’au­tomne, pré­dit le pro­prié­taire de Frai­seBec, Si­mon Charbonneau.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.