Une cam­pagne pour dé­non­cer la cas­tra­tion à froid

La Terre de chez nous - - LAIT - J.D.

« La souf­france in­fli­gée aux ani­maux de ferme est cruelle, in­hu­maine et in­to­lé­rable. Pour­tant, elle est com­plè­te­ment lé­gale. » Voi­ci le mes­sage lan­cé par la So­cié­té pour la pré­ven­tion de la cruau­té en­vers les ani­maux (SPCA) avec sa nou­velle cam­pagne d’af­fi­chage.

L’or­ga­nisme cible plu­sieurs pra­tiques qu’il juge cruelles, comme la cas­tra­tion à froid des veaux et des agneaux sans anes­thé­sie ni anal­gé­sie. « Ces mêmes pra­tiques se­raient par­fai­te­ment illé­gales si des chiens ou des chats y étaient sou­mis », men­tionne-t-on. On voit d’ailleurs la pince uti­li­sée pour cette in­ter­ven­tion sur les af­fiches.

Avec cette cam­pagne, la SPCA es­père que le gou­ver­ne­ment ré­gle­men­te­ra le trai­te­ment des ani­maux de ferme, alors qu’une loi a été adop­tée en 2015 pour faire re­con­naître les ani­maux comme des êtres sen­sibles.

Par ailleurs, la SPCA de Montréal a tout ré­cem­ment com­man­dé un son­dage au­près de la firme Lé­ger Mar­ke­ting, se­lon le­quel 72 % des Qué­bé­cois veulent que les ques­tions tou­chant le bien-être ani­mal soient abor­dées lors de la pro­chaine cam­pagne élec­to­rale.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.