Un cli­mat pas plus fa­cile qu’avant

La Terre de chez nous - - À LA UNE -

« Le lien com­mun entre ces cultures is­sues de cli­mats tro­pi­caux est d’être exi­geantes en eau et en cha­leur et d’avoir be­soin d’un sol riche », ex­plique Al­bert Mon­dor, hor­ti­cul­teur et ex­pert en plantes tro­pi­cales. Tou­te­fois, plu­sieurs lé­gumes asia­tiques, no­tam­ment de la fa­mille des choux, ap­pré­cient nos nuits fraîches, pré­cise-t-il.

Même avec le ré­chauf­fe­ment cli­ma­tique, notre cli­mat ne se­rait pas plus fa­vo­rable qu’au­tre­fois à la culture des plantes tro­pi­cales. « Glo­ba­le­ment, nos étés ne sont ni plus chauds ni plus longs. On ob­serve plu­tôt un dé­ca­lage de la sai­son d’été, qui fi­nit plus tard, mais com­mence plus tard éga­le­ment. » S’il est plus fa­cile de culti­ver des plantes tro­pi­cales, c’est sur­tout parce que le ma­té­riel de culture est plus per­for­mant et que des culti­vars adap­tés sont dé­ve­lop­pés, juge Al­bert Mon­dor.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.