L’agri­cul­ture, dans l’ADN de la fa­mille Pelletier

La Terre de chez nous - - MA FAMILLE AGRICOLE - MAU­RICE GAGNON Col­la­bo­ra­tion spé­ciale

Pa­rions que si on dé­po­sait une goutte de sang d’un membre de la fa­mille Pelletier sous l’ob­jec­tif d’un mi­cro­scope, on dé­cou­vri­rait une mo­lé­cule d’agri­cul­ture dans son ADN. Pas­cal et Charles-Étienne, 3e génération de la ferme lai­tière Po­ca­toise, n’ont ja­mais dou­té qu’ils pren­draient la re­lève. Ils suivent les traces de leur père Al­phé et de leur grand-père Ro­ger, eux-mêmes is­sus d’une longue li­gnée d’agri­cul­teurs.

SAINTE-ANNE-DE-LA-POCATIÈRE — La fa­mille Pelletier forme un clan tis­sé ser­ré. La vie à la ferme lai­tière est en­ca­drée par des va­leurs hu­maines telles que la confiance, la per­sé­vé­rance, l’amour et le par­don. « Il n’y a pas de meilleur en­droit qu’une ferme pour éle­ver ses en­fants et pour qu’ils de­viennent des adultes à part en­tière », af­firme Al­phé, aus­si père de deux filles, Vir­gi­nie, in­ter­ve­nante so­ciale, et Émi­lie, mé­de­cin.

Leur frère Charles-Étienne, pa­pa de trois filles, juge pri­mor­dial de se don­ner un bel équi­libre de vie. L’autre frère, Pas­cal, est quant à lui père d’une fille et d’un gar­çon.

« Si mes fils sont en agri­cul­ture au­jourd’hui, c’est grâce à mon épouse [Cé­cile Thi­bou­tot] et moi, mais d’abord à cause de l’amour que mon père avait pour la terre. Tu sen­tais sa fier­té d’être agri­cul­teur, lance Al­phé Pelletier, la voix trem­blante d’émo­tion. Il a été un mo­dèle pour eux. »

Un monde de dé­cou­vertes

Al­phé Pelletier croit en l’im­por­tance de la for­ma­tion – père et fils sont di­plô­més de l’Ins­ti­tut de tech­no­lo­gie agroa­li­men­taire de La Pocatière – et n’a ja­mais eu peur de s’adap­ter aux trans­for­ma­tions du monde agri­cole. « Le chan­ge­ment a tou­jours exis­té en agri­cul­ture. Soit tu t’y op­poses, soit tu em­barques de­dans », dit le père.

Son fils Pas­cal voit l’agri­cul­ture comme un monde in­fi­ni de dé­cou­vertes. « On ne fi­nit ja­mais d’ap­prendre », men­tionne-t-il. Pour sa part, Char­lesÉ­tienne aime bien l’idée d’être son propre pa­tron. « À part la mé­téo et le prix du lait que tu ne contrôles pas, tu dé­cides ce que tu fais et sur­tout, tu peux voir le ré­sul­tat », pré­cise-t-il. Les deux frères qui ont pris la re­lève de l’en­tre­prise sont par­ve­nus à se ré­par­tir les res­pon­sa­bi­li­tés. Pas­cal est sur­tout res­pon­sable de la ges­tion du trou­peau, alors que Charles-Étienne s’oc­cupe da­van­tage de l’ali­men­ta­tion et de l’en­tre­tien en gé­né­ral.

Le producteur lai­tier Al­phé Pelletier tra­vaille dé­sor­mais pour ses gar­çons, Pas­cal et Charles-Étienne, qui ont pris la re­lève à la tête de la Ferme Po­ca­toise en 2008. Sainte-Anne-de-la-Pocatière, Bas-Saint-Laurent

Al­phé Pelletier pos­sède une sé­rie de pho­tos qui re­tracent les dif­fé­rentes étapes de l’his­toire de la ferme.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.