Deux si­rops, un ma­laise…

La Terre de chez nous - - LA UNE - MAR­TIN MÉ­NARD mme­[email protected] la­terre.ca La Terre.

— La mise en mar­ché du si­rop d’érable et la lo­gis­tique de li­vrai­son se com­pli­que­ront d’un cran le prin­temps pro­chain à cause de la norme ca­li­for­nienne sur le plomb.

« On va créer deux piles », a ré­su­mé Si­mon Tré­pa­nier, di­rec­teur de la Fé­dé­ra­tion des pro­duc­teurs acé­ri­coles du Qué­bec, lors de l’as­sem­blée se­mi-an­nuelle du 8 no­vembre à Drum­mond­ville. La pre­mière re­grou­pe­ra le si­rop non conforme à la norme et la deuxième, ce­lui des acé­ri­cul­teurs qui au­ront si­gné l’at­tes­ta­tion sous ser­ment in­di­quant qu’ils ont pris les moyens né­ces­saires pour que leur équi­pe­ment ne contienne pas de plomb. Et le prix se­ra vrai­sem­bla­ble­ment dif­fé­rent.

Ce scénario in­quiète l’acé­ri­cul­teur Ro­ber­to Lan­dry, du BasSaint-Laurent. « Les pro­duc­teurs qui au­ront du si­rop non conforme et dont l’ache­teur ne vou­dra pas vont l’en­voyer à la Fé­dé­ra­tion. Vous al­lez faire quoi avec la pile qui va gros­sir? de­mande-t-il. On va ar­ri­ver face à un mur; il faut prendre une dé­ci­sion. » Il juge que la dif­fé­rence de prix risque aus­si de créer des ten­sions. Lui-même a in­ves­ti 30 000 $ pour rendre son éra­blière conforme aux normes et il ne veut pas as­su­mer des frais en­gen­drés par les acé­ri­cul­teurs qui ne l’ont pas fait.

Des né­go­cia­tions sur le prix

Le pré­sident du Conseil de l’in­dus­trie de l’érable, Syl­vain Lal­li, a af­fir­mé à La Terre que des né­go­cia­tions sont pré­sen­te­ment en cours avec la Fé­dé­ra­tion et qu’ef­fec­ti­ve­ment, elles pour­raient me­ner à un prix dif­fé­rent pour le si­rop conforme à la norme ca­li­for­nienne. Il n’a pas vou­lu pré­ci­ser si ce­lui-ci se­ra payé plus cher ou si l’on of­fri­ra un prix moindre pour ce­lui qui est non conforme. À l’as­sem­blée, des pro­duc­teurs ont sug­gé­ré de mettre fin à cette sa­ga en ces­sant sim­ple­ment de vendre du si­rop à la Ca­li­for­nie. Un scénario écar­té par le re­pré­sen­tant des ache­teurs puisque des clients éta­blis ailleurs dans le monde dé­montrent aus­si de l’in­té­rêt pour un si­rop d’érable conforme aux normes sé­vères sur le plomb, aux dires de Syl­vain Lal­li. Ce der­nier constate tou­te­fois que les acé­ri­cul­teurs ne sont pas tous prêts et que de les in­ci­ter à si­gner une dé­cla­ra­tion de confor­mi­té dans un tel contexte n’est pas idéal. L’in­dus­trie « ne doit pas lais­ser les pro­duc­teurs à la mer­ci de cette norme », a-t-il dit à

Les acé­ri­cul­teurs du Qué­bec de­vront sé­pa­rer le si­rop conforme à la norme ca­li­for­nienne sur le plomb de ce­lui qui ne l’est pas. Ce der­nier pour­ra ce­pen­dant être ven­du au Qué­bec sans pro­blème.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.