Pa­roles d’éle­veurs

La Terre de chez nous - - PORCS - Da­vid Vincent. Pro­pos re­cueillis par My­riam Laplante El Haïli

Da­vid Vincent, Centre-du-Qué­bec :

« Je suis sou­cieux de connaître mon ave­nir et ce­lui de mes en­fants, à sa­voir s’il y a en­core un ave­nir en pro­duc­tion por­cine dans le mo­dèle qu’on a éta­bli chez nous, c’es­tà-dire pro­duc­teur nais­seur-fi­nis­seur de­puis 1983. […] Là, on est à la croi­sée des che­mins. La Ré­gie a un gros far­deau parce que c’est notre ave­nir qu’elle a entre ses mains. »

Mé­la­nie Di­nelle, Mon­té­ré­gie : « Si on parle prin­ci­pa­le­ment du prix, c’est pour que les pro­duc­teurs soient au moins ca­pables d’en­vi­sa­ger des in­ves­tis­se­ments [dans leurs en­tre­prises] à long terme. »

Luc Lo­ran­ger, La­nau­dière : « Plus ça va, plus on voit que la pro­duc­tion s’en va vers l’in­té­gra­tion et qu’il y a de moins en moins de pro­duc­teurs in­dé­pen­dants comme nous. Ma re­lève est une pe­tite pro­duc­trice in­dé­pen­dante; c’est pour ça qu’il fau­drait que le prix soit plus juste. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.