Trump di­vise pour mieux ré­gner

La Terre de chez nous - - À LA UNE -

L’Or­ga­ni­sa­tion mon­diale du com­merce (OMC) se trouve sur la ligne de tir de Do­nald Trump. Cet or­gane qui dicte les règles du jeu en ma­tière de com­merce in­ter­na­tio­nal se voit main­te­nant pa­ra­ly­sé par le di­ri­geant amé­ri­cain.

Il ne cache d’ailleurs pas sa pré­fé­rence pour les en­tentes bi­la­té­rales, où les ÉtatsU­nis peuvent plei­ne­ment user de leur rap­port de force.

Se­lon l’Ins­ti­tut Ca­to, un think tank li­ber­ta­rien ba­sé à Wa­shing­ton, l’OMC tra­verse ac­tuel­le­ment une crise exis­ten­tielle cau­sée par « les ten­ta­tives d’in­ti­mi­da­tion du pré­sident Trump ». Les États-Unis bloquent ain­si la no­mi­na­tion des juges à l’or­gane de rè­gle­ment des dif­fé­rends, une pierre d’as­sise de l’OMC.

Par­mi les 164 pays membres de l’OMC, les États-Unis et la Chine consti­tuent deux poids lourds puis­qu’ils do­minent l’éco­no­mie mon­diale. En consé­quence, la guerre qu’ils se livrent a éga­le­ment des consé­quences sur ce tri­bu­nal. Les deux su­per­puis­sances étaient d’ailleurs ab­sentes d’une réunion sur la ré­forme de l’Or­ga­ni­sa­tion, con­vo­quée par le Ca­na­da les 24 et 25 oc­tobre. Douze autres membres y par­ti­ci­paient. Dans une dé­cla­ra­tion com­mune, les 13 pays ont ré­af­fir­mé leur « sou­tien clair et ferme à l’égard du sys­tème com­mer­cial mul­ti­la­té­ral fon­dé sur des règles ».

Ju­geant la si­tua­tion ac­tuelle à l’OMC non viable, ils se sont dits « pro­fon­dé­ment pré­oc­cu­pés par la mon­tée du pro­tec­tion­nisme, qui a des consé­quences né­fastes sur l’OMC et qui met en pé­ril l’en­semble du sys­tème com­mer­cial mul­ti­la­té­ral ».

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.