Un grand im­pact en ré­gion

La Terre de chez nous - - À LA UNE - M.M.

Les fermes fa­mi­liales qué­bé­coises va­rient gran­de­ment en taille. Cer­taines gé­nèrent un chiffre d’af­faires de quelques mil­liers de dol­lars et d’autres, plus de 10 M$. Toutes en­semble, elles ont un im­pact ma­jeur sur l’éco­no­mie de la pro­vince, comme en té­moigne leur contri­bu­tion de 8,5 G$ au PIB du Qué­bec en 2017. D’après la firme de consul­tants ÉcoRes­sources, le po­ten­tiel de crois­sance de l’en­semble du sec­teur est es­ti­mé à 30 % d’ici 2025.

Le mi­lieu agri­cole fait de plus en plus va­loir son im­pact sur la vi­ta­li­té des ré­gions. Dans un rap­port pu­blié il y a un mois, Mau­rice Doyon et Sté­phane Ber­ge­ron, de l’Uni­ver­si­té La­val, in­diquent que les fermes sous ges­tion de l’offre ont in­jec­té à elles seules 1 G$ pour amé­lio­rer leurs in­fra­struc­tures en 2015, une somme équi­va­lant à 10 000 em­plois à temps plein. Quant au mi­nis­tère de l’Agri­cul­ture du Qué­bec, il cal­cule que le PIB de l’in­dus­trie bio­ali­men­taire dé­passe 500 M$ dans 13 des 17 ré­gions ad­mi­nis­tra­tives du Qué­bec.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.