La ges­tion vous aide-t-elle dans vos dé­ci­sions?

La Terre de chez nous - - LA PAGE CONSEILS - ANNE LE MAT Agro­nome ex­perte en ges­tion agri­cole, MBA Con­seillère aux en­tre­prises, CETAB+ Le CETAB+ a pour mis­sion de dé­ve­lop­per l’agri­cul­ture bio­lo­gique et de contri­buer à la pros­pé­ri­té des en­tre­prises du sec­teur. Il fa­vo­rise les sys­tèmes agroa­li­men­tair

Il n’est pas simple de prendre des dé­ci­sions d’af­faires ra­tion­nelles, no­tam­ment dans l’achat de terres, la conver­sion bio­lo­gique ou le trans­fert d’en­tre­prise. L’in­tui­tion peut être bonne, mais elle ex­pose da­van­tage à des risques et à l’im­pré­vu. Comment peut-on concrè­te­ment être plus en contrôle de nos dé­ci­sions?

Le Centre d’ex­per­tise et de trans­fert en agri­cul­ture bio­lo­gique et de proxi­mi­té (CETAB+) a ré­cem­ment ac­com­pa­gné 20 ex­ploi­ta­tions ma­raî­chères bio dans une ana­lyse tech­ni­co-éco­no­mique de groupe. Je vous fais part ici de trois ré­flexions is­sues de cette dé­marche.

Com­men­cez par le plus SIMPLE : vous vous don­ne­rez un maxi­mum de chances si vous faites d’abord des cal­culs pour votre pro­jet PAR VOUS-MÊME. Voi­ci quelques mé­thodes fa­ciles à ap­pli­quer :

Ana­lyse ver­ti­cale : Ob­ser­vez vos dif­fé­rents postes de re­ve­nus, de dé­penses ou du bi­lan. Quels sont les plus gros mon­tants? Est-ce lo­gique? Peut-on les ana­ly­ser plus en dé­tail? Ana­lyse ho­ri­zon­tale : No­tez comment les mon­tants des états fi­nan­ciers évo­luent sur deux ou trois ans. Qu’est-ce qui a beau­coup va­rié? Pour­quoi? Est-ce un signe d’in­sta­bi­li­té? Ana­lyse com­pa­ra­tive : Où vos dé­penses d’in­trants, vos re­ve­nus par hec­tare et vos coûts de main-d’oeuvre se si­tuent-ils par rap­port aux en­tre­prises comme la vôtre? Est-ce que vous êtes à l’aise avec le ré­sul­tat et si­non, que pou­vez-vous chan­ger?

Soyez PRO­GRES­SIF

Com­men­cez par mettre en place des ou­tils de ges­tion avec les­quels vous êtes confor­table. Cer­tains ex­cel­lents ges­tion­naires tra­vaillent avec très peu de lo­gi­ciels so­phis­ti­qués. Quelques ta­bleaux Ex­cel suf­fisent sou­vent. D’autres sys- tèmes plus poin­tus tels que AgPAD, SIGA, Aleop et Far­mit, à titre d’exemple, per­mettent de mieux gé­rer l’in­for­ma­tion. L’im­por­tant est donc de s’en­ga­ger dans le pro­ces­sus, puis de raf­fi­ner par la suite.

Pour ce qui est des plans d’ac­tion, il est es­sen­tiel de dé­fi­nir des me­sures réa­listes. Nous avons une ten­dance na­tu­relle à « sur­éva­luer » les im­pacts d’un in­ves­tis­se­ment sur des cri­tères tech­niques comme le ren­de­ment, le taux de pertes ou le temps de tra­vail. Ef­for­cez­vous de par­tir de vos chiffres ac­tuels et de vous as­su­rer que vos pré­vi­sions sont pru­dentes.

Ne crai­gnez pas de PAR­TA­GER

Les ré­flexes dé­fen­sifs face au ju­ge­ment nous em­pêchent par­fois d’oser ex­po­ser nos ré­sul­tats, sur­tout fi­nan­ciers. Tou­te­fois, les dé­marches col­lec­tives, par­ti­cu­liè­re­ment dans le sec­teur bio­lo­gique, sont de plus en plus fré­quentes. Le par­tage sur le plan tech­nique est dé­jà bien ins­tau­ré et son uti­li­té est re­con­nue; il en va de même pour le vo­let éco­no­mique.

Vos agro­nomes, des pro­fes­sion­nels en ges­tion, sont là pour vous ai­der à trou­ver plus vite la bonne in­for­ma­tion éco­no­mique. Ils peuvent vous don­ner des moyens de raf­fi­ner vos ou­tils et ana­lyses de ges­tion. En­fin, ils vous ac­com­pagnent dans vos ex­ploi­ta­tions ou groupes d’en­tre­prises pour dé­fi­nir des com­pa­rables et des ob­jec­tifs de per­for­mances per­ti­nents.

Faites confiance à vos pro­fes­sion­nels, et sur­tout, faites-vous confiance.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.