Un nom qui ne fait pas l’una­ni­mi­té

La Terre de chez nous - - LAIT - J.M.

Après des di­ver­gences sur le texte de l’Ac­cord États-Unis–Mexique–Ca­na­da (AEUMC), voi­là que Wa­shing­ton et Ot­ta­wa ne s’en­tendent pas sur le nom de la nou­velle en­tente. Le gou­ver­ne­ment fé­dé­ral dé­cide de re­mettre le Ca­na­da à l’avant-plan en la re­bap­ti­sant l’Ac­cord Ca­na­da–États-Unis–Mexique (ACEUM). Ce chan­ge­ment a pris force le 30 no­vembre lors de la si­gna­ture de l’en­tente par les dirigeants des trois pays. Jus­qu’alors, le Ca­na­da s’était plié au nom choi­si par Do­nald Trump, qui sou­hai­tait en­ter­rer dé­fi­ni­ti­ve­ment l’Ac­cord de li­breé­change nord-amé­ri­cain (ALENA). Se­lon Af­faires mon­diales Ca­na­da, le nom lé­gal se­lon la loi ca­na­dienne est ACEUM, car le Ca­na­da vient tou­jours en pre­mier dans les trai­tés.

Le Mexique a lui aus­si rem­pla­cé l’ap­pel­la­tion AEUMC par Trai­té Mexique– États-Unis–Ca­na­da (T-MEC). Le choix des dif­fé­rents acro­nymes dif­fi­ci­le­ment pro­non­çables a fait les choux gras de la presse. N’en dé­plaise à M. Trump, plu­sieurs in­ter­ve­nants, dont la mi­nistre ca­na­dienne des Af­faires étran­gères, Ch­rys­tia Free­land, pré­fèrent tou­jours uti­li­ser le terme « nou­vel ALENA ».

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.