Ré­ha­bi­li­ter la conserve

La Terre de chez nous - - CULTURES | LÉGUMES DE TRANSFORMATION - ARIANE DESROCHERS ades­ro­[email protected] la­terre.ca

SAINT-HYA­CINTHE — Bou­dée par la po­pu­la­tion, la conserve est néan­moins vue par la nu­tri­tion­niste Ju­lie DesG­ro­seilliers comme la so­lu­tion idéale pour pro­pul­ser la consom­ma­tion de fruits et lé­gumes dans les foyers qué­bé­cois.

Cette ambassadrice de longue date des fruits et lé­gumes a li­vré un vé­ri­table plai­doyer de ré­ha­bi­li­ta­tion de la conserve de­vant les pro­duc­teurs de fruits et lé­gumes de trans­for­ma­tion réunis en as­sem­blée gé­né­rale an­nuelle, le 12 dé­cembre, à Saint-Hya­cinthe.

Elle sou­haite entre autres qu’une cam­pagne pu­bli­ci­taire s’at­taque à la fausse croyance qu’il ne reste plus au­cune va­leur nu­tri­tive dans la conserve. « Les lé­gumes contiennent tel­le­ment d’élé­ments nu­tri­tifs que même s’ils en perdent un peu lors de la pré­pa­ra­tion, il en reste quand même », at-elle in­sis­té.

Une so­lu­tion aux prin­ci­paux obs­tacles

La nu­tri­tion­niste es­time que la conserve ré­pond par­fai­te­ment aux prin­ci­paux obs­tacles à la consom­ma­tion de fruits et lé­gumes, soit le manque de temps, le coût trop éle­vé, l’ac­ces­si­bi­li­té res­treinte et une dé­té­rio­ra­tion trop ra­pide.

Elle sug­gère de ci­bler la clien­tèle des 20 à 34 ans, soit le groupe d’âge qui mange le moins de por­tions par jour, et émet aus­si l’idée de conclure des par­te­na­riats avec des ser­vices de boîtes-repas s’adres­sant aux pa­rents pres­sés.

Tex­ture ra­mol­lie

Ceux qui en ont contre la tex­ture ra­mol­lie des lé­gumes en conserve se­ront heu­reux d’ap­prendre que l’in­dus­trie tente de ré­duire les temps de cuis­son, im­po­sés par San­té Ca­na­da afin de pré­ve­nir les risques de ma­la­dies. Des pro­jets de re­cherche ont été me­nés ces der­nières an­nées. « Il y au­rait des pro­cé­dés comme ce­lui d’aci­di­fier un peu plus la conserve, en met­tant par exemple du jus de ci­tron, ce qui per­met d’abais­ser si­gni­fi­ca­ti­ve­ment les temps de cuis­son », ex­plique Ju­dith Lu­pien, di­rec­trice gé­né­rale de la Fé­dé­ra­tion qué­bé­coise des pro­duc­teurs de fruits et lé­gumes de trans­for­ma­tion.

Ju­lie DesG­ro­seilliers

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.