Bi­lan Boeuf Qué­bec

La Terre de chez nous - - ALIMENTATION - J.M.

De­puis mars 2017, la So­cié­té des parcs d’en­grais­se­ment du Qué­bec com­mer­cia­lise son boeuf sous la marque du même nom. Im­pos­sible pour l’ins­tant de connaître le nombre d’ani­maux mis en mar­ché chaque se­maine pour des rai­sons stra­té­giques entre les abat­toirs, a ex­pli­qué le di­rec­teur gé­né­ral de Boeuf Qué­bec, Jean-Sé­bas­tien Gas­con.

Ré­cem­ment, l’ini­tia­tive a re­çu la con­fir­ma­tion du sou­tien fi­nan­cier du mi­nis­tère de l’Agri­cul­ture du Qué­bec afin d’em­bau­cher deux per­sonnes pour la ges­tion de la qua­li­té et le dé­ve­lop­pe­ment de pro­duits.

La marque a fait son en­trée chez IGA en août, un « point tour­nant pour la vi­si­bi­li­té du pro­duit ». « On ap­prend à être pa­tients. On a mon­tré qu’on est ca­pables de li­vrer se­maine après se­maine », a in­sis­té M. Gas­con. Le pro­duit a tou­te­fois été re­ti­ré du me­nu de La Cage bras­se­rie spor­tive. « Le pro­jet Boeuf Qué­bec évo­lue. On s’en­farge, on trouve des so­lu­tions. Cet été, on a eu des pro­blèmes d’ap­pro­vi­sion­ne­ment. L’im­por­tant, c’est de se re­le­ver », a af­fir­mé pour sa part Pa­trick Pi­nard, des Bou­che­ries Clé­ment Jacques, l’un des dé­taillants du Boeuf Qué­bec.

« On pri­vi­lé­gie la mise en place d’une stra­té­gie à long terme d’équi­li­brage de car­casses et la nor­ma­li­sa­tion de la qua­li­té des pro­duits avant de gon­fler le vo­lume. Tant qu’on n’a pas l’as­su­rance de ces deux re­pères, il n’y au­ra pas d’ac­cé­lé­ra­tion de la pro­duc­tion », a conclu Jean-Sé­bas­tien Gas­con.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.